Effondrement d'immeubles à Marseille

Deux immeubles d'habitation se sont effondrés, lundi 5 novembre, dans la matinée, dans le centre-ville de Marseille (Bouches-du-Rhône). Un troisième, fragilisé, est tombé en fin d'après-midi. Les marins-pompiers ont passé la nuit à rechercher d'éventuelles victimes dans les décombres des bâtiments. Deux corps ont été retrouvés, mardi, selon le procureur de la République à Marseille.

L'un des deux immeubles, le numéro 63, était "fermé et muré", selon la mairie de Marseille, qui l'avait racheté après avoir pris un arrêté de péril en 2008. Mais il était "entièrement sécurisé", a assuré l'adjointe au maire chargée du logement, Arlette Fructus. Au numéro 65, neuf appartements sur dix étaient en revanche habités, au-dessus d'un commerce vacant au rez-de-chaussée, selon les pompiers. En copropriété, il avait fait l'objet le 18 octobre "d'une expertise des services compétents qui avait donné lieu à la réalisation de travaux de confortement permettant la réintégration des occupants", a assuré la mairie de Marseille. Le troisième immeuble, au numéro 67, qui s'est effondré dans la soirée, avait été abandonné et muré depuis l'été 2012.


123