À regarder

  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ETATS_UNIS La question du remplacement de Joe Biden comme candidat du parti démocrate n'est pas nouvelle, et se pose avec insistance depuis le premier débat entre Joe Biden et Donald Trump, qui avait eu lieu le 28 juin dernier. Maintenant que le président sortant s'est retiré, voici les profils qui pourraient représenter le parti à sa place.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ETATS_UNIS Dans un communiqué envoyé à la presse américaine, la vice-présidente Kamala Harris s'est dite "honorée" du soutien de Joe Biden, et a fait savoir qu'elle comptait "remporter l'investiture" démocrate et "battre Trump" à l'élection présidentielle. "Il nous reste 107 jours avant l'élection. Ensemble, nous allons nous battre. Et ensemble, nous allons gagner", écrit-elle en conclusion de son communiqué.
    editor-image
    (KYLE MAZZA / ANADOLU / AFP)
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ETATS_UNIS Les deux anciens présidents démocrates Bill Clinton et Barack Obama ont chacun réagi au retrait de leur successeur Joe Biden. Sur le réseau X, Bill Clinton et sa femme, Hillary, candidate perdante en 2016, ont soutenu le choix de Joe Biden de présenter Kamala Harris comme nouvelle candidate du parti démocrate. "Nous allons évoluer en territoire inconnu dans les jours à venir", a de son côté prévenu Barack Obama dans un billet. "Mais j’ai une confiance extraordinaire dans la capacité des dirigeants de notre parti à créer un processus qui permettra de désigner un candidat exceptionnel", a-t-il assuré.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ETATS_UNIS Pour le géopolitologue Dominique Moïsi, Joe Biden aurait pu conduire le Parti démocrate dans le mur s'il n'avait pas annoncé son retrait. "Il n'allait pas livrer uniquement la Maison-Blanche, mais aussi les deux chambres du Congrès au Parti républicain en se maintenant comme candidat", estime le spécialiste.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ETATS_UNIS Les réactions à l'annonce du retrait de Joe Biden de l'élection présidentielle se multiplient dans le camp démocrate américain. Sur le réseau social X, le sénateur Bernie Sanders a salué le mandat du président sortant. "En tant que premier président à s'être rendu sur un piquet de grève (...), il a été le président le plus favorable à la classe ouvrière de l'histoire moderne", a-t-il écrit.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Pour sa part, l'ancienne présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a fait l'éloge d'un "Américain patriote qui a toujours donné la priorité à notre pays", soucieux de "donner aux gens la possibilité de s’épanouir".
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    On remarque qu'aucun des ténors du Parti démocrate n'a pour l'instant commenté le choix de Joe Biden de soutenir sa vice-présidente, Kamala Harris, en tant que candidate officielle du parti en vue de l'élection prévue le 5 novembre.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    A Esteville (Seine-Maritime), les représentants de l'association Mouv'enfants réclament la fermeture du centre culturel dédié à l'abbé Pierre. Arnaud Gallais, cofondateur de l'association, explique avoir été "victime d'un prêtre pédocriminel entre 8 ans et 11 ans". Il demande aussi que le mouvement Emmaüs mette en place "des mesures concrètes"  de lutte contre les violences sexuelles.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ETATS_UNIS Après le retrait de Joe Biden, l'actuelle vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris, pourrait s'appuyer sur un important compte de campagne. Selon CNN, plus de 240 millions de dollars ont déjà été donnés en faveur de la candidature Biden-Harris. Si elle venait à être officiellement désignée comme candidate du Parti démocrate, Kamala Harris aurait alors le droit de récupérer cette somme et l'utiliser pour sa propre course à la présidence.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #PARIS2024 Invité lui aussi du "20 Heures" de France 2, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé qu'un million d'enquêtes administratives avaient été menées dans le cadre des Jeux Olympiques. Au total, 4 355 personnes susceptibles de présenter une menace pour l'événement ont été écartées, a-t-il complété.
    (FRANCE 2)
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    Ces personnes ont été épinglées "pour des risques d'ingérence, parce qu'elles étaient fichées pour radicalisation (d'ultradroite, d'ultragauche ou d'islam radical) ou parce qu'elles avaient un casier judiciaire", a précisé Gérald Darmanin. 
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #ETATS_UNIS Du côté du parti démocrate, le retrait de Joe Biden de la course à la présidence semble avoir été accueilli avec soulagement. Le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, a qualifié le président américain de "vrai patriote" après son annonce."Sa décision n'a évidemment pas été facile à prendre, mais il a une fois de plus fait passer son pays, son parti et notre avenir en premier", a-t-il commenté.
  • Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est presque 21 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité :
    • #ETATS_UNIS Coup de tonnerre aux Etat-Unis ! Le président Joe Biden a annoncé qu'il se retirait de l'élection présidentielle. Il soutient désormais sa vice-présidente, Kamala Harris, comme candidate du Parti démocrate. Suivez notre direct.
    • #TOUR_DE_FRANCE Au-dessus du lot, jusqu'au bout. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a remporté son troisième Tour de France après s'être imposé sur la dernière étape, un contre-la-montre à Nice. Il devance Jonas Vingegaard et Remco Evenepoel au classement général.
    • #UKRAINE L'armée russe revendique la prise de deux localités dans les régions de Lougansk et Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine.
    • #METEO "Huit personnes sont en observation" à l'hôpital après les inondations causées par des orages, cette nuit en Haute-Marne, selon la préfecture. Les services du conseil départemental sont à pied d'œuvre pour "dégager et nettoyer" les routes.
    • #PARIS2024 A cinq jours du début des JO de Paris, le patron du comité d'organisation, Tony Estanguet, affirme qu'il "n'y a, à ce jour, aucune menace caractérisée identifiée sur les Jeux". Suivez notre direct.

La sélection de la rédaction

Les évènements à la Une

La météo du jour

Consultez la météo près de chez vous.

consulter la carte

L’actualité près de chez vous avec france 3 région et la première outremer

Rubriques