À regarder

  • Avatar
    alerte franceinfo
    Il y a 0 sec
    L'adolescent de 16 ans jugé pour le meurtre de la petite Rose, 5 ans, a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle, la peine maximale.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Qui pour suivre Eric Ciotti après son exclusion de LR ? L'ex-président du parti de droite affirme sur CNews qu'il souhaite faire investir "autour de 80" candidats qui seront soutenus par le Rassemblement national, mais "porteront les couleurs de [sa] famille politique". Pas de nom cité pour l'instant.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES "J'ignore aujourd'hui où en sont les négociations à Paris, mais il y a urgence à ce que sorte la fumée blanche et que face à l'union des racistes et des nantis entre Ciotti, Maréchal et Le Pen, on ait un front populaire qui incarne une gauche généreuse et joyeuse", alerte le député sortant LFI de la Somme, François Ruffin, sur BFMTV.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Les Républicains et le Rassemblement national siègeront "dans deux groupes différents" à l'Assemblée nationale après les législatives anticipées, "mais nous serons dans une même majorité", déclare sur CNews Eric Ciotti. Le bureau politique du parti l'a pourtant exclu, lors d'une réunion dont il conteste la légitimité. Et, sur 61 députés sortants LR, 59 ont demandé le soutien de la nouvelle direction du parti.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Interrogé sur BFMTV sur la possibilité de nommer Jean-Luc Mélenchon Premier ministre en cas de victoire du "nouveau front populaire", François Ruffin se contente de répondre qu'"il n'apparaît pas que ce soit un sujet aujourd'hui dans les négociations". "L'objectif, c'est de gagner", se contente d'assurer le député sortant LFI de la Somme, un des artisans de l'alliance entre les partis de gauche.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES "Je sais que j'ai la confiance des militants", assure sur CNews le président de LR Eric Ciotti, qui a été exclu du parti à l'issue d'une réunion politique dont il conteste la validité. "J'ai voulu donner un coup de pied dans la fourmilière", dit-il pour justifier son annonce d'une alliance entre LR et le RN "pour porter enfin cette forme d'union des droites".
  • Avatar
    marie91
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Bonsoir Luc ; mais si tous les deputes LR sont réinvestis par le parti LR , que reste-il au RN comme debauchage a faire ? Qui sont les plusieurs dizaines qui devaient rejoindre le RN ? Gros bluff ?? L’accord est une coquille vide ? Merci de vos lumières
    Avatar
    Luc Chagnon
    franceinfo Il y a 0 sec
    Bonsoir @marie91 ! Effectivement, c'est un peu moins impressionnant que ce qu'on avait initialement compris des annonces de Jordan Bardella. Mais tout est dans le choix des mots : le président du RN avait déclaré sur France 2 hier soir qu'il y aurait "plusieurs dizaines" de députés LR "sortants ou investis qui seront soutenus par le RN".
    Mais le parti d'extrême droite avait ensuite tempéré auprès de l'AFP, précisant qu'il allait soutenir "des dizaines de candidats LR, dont des [députés] sortants". Le RB pourrait aussi soutenir des candidats LR sans l'accord de leur direction. Suivez notre direct pour avoir toutes les infos !
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Pour rappel, Marion Maréchal, responsable du parti d'extrême droite Reconquête, avait expliqué lundi qu'elle avait mené des discussions avec le Rassemblement national pour convenir d'un accord électoral entre les deux partis aux législatives anticipées. Mais elle a ensuite annoncé "un changement de position" du RN, qui, selon elle, "refuse le principe d'un accord" avec Reconquête du fait la présence d'Eric Zemmour à la tête du parti.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES Le président du RN Jordan Bardella a vite réagi, et dit "salue[r] l'appel de Marion Maréchal" à voter pour les candidats soutenus par le RN.
  • Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #LEGISLATIVES La vice-présidente de Reconquête s'est exprimée aux côtés des futurs eurodéputés Guillaume Peltier, Nicolas Bay et Laurence Trochu. Elle dénonce une "faute" d'Eric Zemmour, président du parti, qui "a décidé, malgré notre opposition, de présenter un maximum de candidats contre cette coalition des droites" autour du RN, notamment rejointe par Eric Ciotti et d'autres personnalités issues de LR. Ce qui réduit selon elle les chances de l'extrême droite face à majorité présidentielle et à la gauche.
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec

La sélection de la rédaction

Les évènements à la Une

Elections législatives 2024

Guerre en Ukraine

Guerre entre le Hamas et Israël

Crise climatique

La météo du jour

Consultez la météo près de chez vous.

consulter la carte

Les plus lus

L’actualité près de chez vous avec france 3 région et la première outremer