vrai ou fake

1. Principes

Franceinfo passe au crible et certifie après les avoir dûment recoupées toutes les informations qu'elle diffuse sur ses antennes radio, TV et numérique.

Mais le fact-checking et le debunking, apparus dans les années 1990 outre-Atlantique, sont devenus des exercices journalistiques spécifiques. Le fact-checking consiste à débusquer les erreurs factuelles ou les mensonges des responsables publics et des politiques. Le debunking (ou démystification) consiste à décrypter et déconstruire des rumeurs qui circulent notamment sur les réseaux sociaux et des "fake news", c'est-à-dire de fausses informations fabriquées dans le but de manipuler le public.

"Vrai ou fake" est la plateforme de fact-checking et de debunking de l'ensemble de l'audiovisuel public. Elle rassemble des contenus produits par Arte, l’Institut national de l’audiovisuel, France Médias Monde, France Télévisions, Radio France et TV5 MONDE. Franceinfo est signataire de la charte de l’International fact-checking network (IFCN), un réseau international de médias spécialisés dans la vérification de faits, rattaché à l’institut Poynter, un organisme de recherche journalistique établi en Floride. Ce réseau permet aux confrères fact-checkeurs de toute la planète d’échanger des informations. Le travail des journalistes de franceinfo et de ses partenaires de l’audiovisuel public respecte un “code de principes” fixé par l’IFCN, qui fixe de nombreux critères sur la transparence, la méthodologie et l'indépendance.

2. Méthodologie

Choix des sujets

“Vrai ou fake” porte sur tous les sujets d’actualité, de la politique à l’économie, en passant par la santé ou le sport. Franceinfo se saisit principalement de deux types d’affirmations afin de les vérifier : des déclarations de personnalités publiques (politiques, dirigeants d’entreprises, etc.) et des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux.

Les journalistes de l’audiovisuel public choisissent de s’autosaisir de certains sujets ou sélectionnent les questions que les téléspectateurs, auditeurs et lecteurs leur adressent, notamment via le Live permanent de franceinfo.fr. Dans les deux cas, leur démarche est la même : ils décident de traiter un sujet en fonction de sa pertinence par rapport à l’actualité du moment, de sa viralité, et de son importance dans le débat public, en fonction de sa vérifiabilité (un sujet trop subjectif, trop vaste, ou trop flou, sera écarté), en fonction du temps dont ils disposent pour l’analyser.

Les journalistes ne s’interdisent aucun sujet, fact-checkent les propos de tous les politiques, qu’ils soient au gouvernement ou dans l’opposition, ne militent jamais pour ou contre une position politique. Ils veillent à apporter la contradiction, à laisser s’exprimer des opinions pluralistes.

Sources

Les journalistes fact-checkeurs s’appliquent dans un premier temps à retrouver les images ou les termes précis des allégations à vérifier en s’appuyant sur des citations écrites ou des enregistrements sonores et vidéos. Ils en déterminent ensuite le contexte. Enfin, ils confrontent l’affirmation de départ à la réalité des faits, données, chiffres, lois, etc.

Dans leurs sujets, ils identifient la source de toutes les preuves réunies, en privilégiant toujours des sources primaires (et en expliquant pourquoi ils citent des sources secondaires si les sources primaires ne sont pas disponibles) et en fournissant des liens hypertextes si la source est disponible en ligne, de sorte que le public puisse, s’il le souhaite, reproduire ce travail ou disposer des outils numériques pour ce faire.

Politique de correction

En cas d’erreur mineure (qui ne change pas fondamentalement le sens du contenu) corrigée une heure après sa publication, celle-ci est signalée, en toute transparence, au début du contenu avec la mention “RECTIFICATIF”, un court texte mentionnant la version erronée et la version corrigée, ainsi qu'un message d'excuses adressé au public.

En cas d’erreur simple (mais qui change totalement le sens du contenu), celle-ci est signalée, en toute transparence, au début du contenu avec la mention “RECTIFICATIF”, un texte plus long et détaillé mentionnant la version erronée, la version corrigée et des explications, ainsi que des excuses adressées au public. La mention "RECTIFICATIF" figure également au début du titre.

En cas d'erreur majeure (qui change totalement le sens du contenu) au retentissement important, et quelle que soit l'origine de l'erreur, franceinfo rectifie le contenu d'origine (de la même manière que dans le cas 2) et publie un nouvel article décrivant la nature de l’erreur commise et apportant des éléments d’explication.

Si une information erronée a été pushée, franceinfo pushe un RECTIFICATIF.

Cette politique de corrections vaut pour l’ensemble de la production sur franceinfo.fr

3. Contributeurs et rendez-vous

Journalistes fact-checkeurs

Les principaux contributeurs de "Vrai ou fake" sont :

-Lisa Beaujour, journaliste à la rédaction de franceinfo tv. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/lisabeaujour

-Jonathan Boissinot, journaliste à la rédaction de franceinfo tv. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/JonBoissinot

-Alexandre Capron, journaliste à la rédaction de France 24. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/alexcapron

-Antoine Deiana, journaliste à la cellule fact-checking de la rédaction de franceinfo radio. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/deianaaa

-Emilie Gautreau, journaliste à la cellule fact-checking de la rédaction de franceinfo radio. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/EmilieGautreau

-Mathilde Gracia, journaliste à la rédaction de franceinfo tv. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/MathildeGracia

-Antoine Krempf, coordinateur de la cellule fact-checking de la rédaction de franceinfo radio. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/AKrempf

-Clément Le Goff, journaliste à la rédaction de France Télévisions. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/clementLeG

-Linh-Lan Dao, journaliste à la rédaction de franceinfo tv. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/linhlandao

-Marion Mercier, journaliste à la rédaction de franceinfo tv. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/Marion_Mercier

-Julien Nguyen Dang, journaliste à la rédaction de franceinfo.fr. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/j_nguyendang

-Julien Pain, journaliste à la rédaction de franceinfo tv. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/JulienPain

-Thomas Pontillon, journaliste à la cellule fact-checking de la rédaction de franceinfo radio. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/ThomasPontillon

-Pauline Ringenbach, journaliste à la rédaction de franceinfo tv. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/PaulineRing

-Gérald Roux, journaliste à la cellule fact-checking de la rédaction de franceinfo radio. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/geraldroux

-Benoît Zadgoun, journaliste à la rédaction de franceinfo.fr. Ses contributions sont à retrouver sur son compte Twitter : https://twitter.com/BenoitZagdoun

Rendez-vous

La rubrique "Vrai ou fake" accueille tous les rendez-vous des acteurs de l'audiovisuel public, parmi lesquels : - "Le vrai du faux" d'Antoine Krempf, produit par Radio France et diffusé sur franceinfo, qui part chaque jour à la chasse aux approximations et aux contre-vérités. - "L'instant détox" de Julien Pain, produit par France Télévisions et diffusé sur franceinfo, qui descend dans la rue pour tester en direct des intox et des idées reçues. - "L'Oeil du 20 heures", produit par France Télévisions et diffusé sur France 2, qui enquête sur les pouvoirs publics et démonte les coups de com' des politiques.

- "Faux et usage de faux", diffusé dans le 20 heures de France 2, qui combat les rumeurs, manipulations ou infox qui circulent sur Internet et les réseaux sociaux. - "Vrai ou fake, l'envers de l'info", un magazine présenté par Adrien Rohard, qui chaque semaine sur franceinfo passe au crible une information, une intox, une rumeur, qui circule - "Les Observateurs", une émission produite par France 24, qui vérifie des images, des vidéos diffusées sur le Web partout dans le monde. - "Contre-faits", un programme produit par France 24 et conduit par Caroline de Camaret, qui décrypte les fausses nouvelles et rumeurs concernant l’Union européenne dans l’émission "Ici l’Europe". - "Data culte" et "Retour vers l’Info", des modules vidéos produits par l’INA, qui éclairent le présent avec le passé, analysent des mensonges et propagandes historiques, confrontent les idées reçues à la réalité des chiffres, des paroles et des images d’archives. - "Désintox", produit par Arte, Libération et 2P2L, qui décrypte l'actualité dans des vidéos d'animation diffusées chaque soir dans "28 minutes".

Comment nous contacter ?

Pour signaler des informations non vérifiées ou échanger avec nos journalistes, vous pouvez poster des questions ou des remarques dans le Live, sur les comptes Twitter et Facebook de franceinfo, ou envoyer un courriel à cellule.franceinfo@radiofrance.com

1234567891020304045