Vrai ou faux Des milliers de livres rédigés par l’intelligence artificielle sous de faux noms sur Amazon ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
VRAI OU FAUX. Des milliers de livres rédigés par l’intelligence artificielle sous de faux noms sur Amazon ?
VRAI OU FAUX. Des milliers de livres rédigés par l’intelligence artificielle sous de faux noms sur Amazon ? VRAI OU FAUX. Des milliers de livres rédigés par l’intelligence artificielle sous de faux noms sur Amazon ? (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - A. Crouts, A. Gras, J. Chouquet
France Télévisions
Des livres aux couvertures énigmatiques, mais mal écrits à l’aide de l’intelligence artificielle, cartonnent sur Amazon. Que valent-ils vraiment ?

Sur un site très plébiscité pour acheter un livre sur Internet, on retrouve, à côté d’auteurs à succès, des ouvrages beaucoup plus énigmatiques. Par exemple : La spiritualité antique. Les couvertures sont simplistes, les titres parfois énigmatiques, et on trouve parfois même des fautes d’orthographe.

Les auteurs sont d’ailleurs de parfaits inconnus. Par exemple, Allan Trevor a plus de 1 600 ouvrages à son actif en quelques années et sur tous les sujets : hypnose, OVNI, sorcellerie ou encore livre de recettes pour diabétiques. En faisant quelques recherches, on retrouve des références à ses livres seulement sur Amazon. 

De nombreuses fautes

Certains de ses ouvrages étranges caracolent même en tête des ventes. C’est le cas du roman Aspiré par un jeu vidéo. Et de nombreux internautes s’interrogent. "Ce livre est nul, plein de fautes de grammaire et d’orthographe. Je pensais que c’était un livre mal traduit, mais apparemment non", s’indigne un client. Ces livres ont en réalité été générés grâce à l’intelligence artificielle. Aujourd’hui, on peut produire un livre en quelques clics, et le publier ensuite sans maison d’édition. Mais Amazon ne précise pas les livres qui ont été écrits par l'intelligence artificelle. On peut don acheter sans le savoir, un livre fabriqué par l'intelligence artificielle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.