Elections Européennes

Tout savoir sur l'élection européenne 2019

Du 23 au 26 mai, les citoyens de l'Union européenne sont appelés à élire pour cinq ans leurs représentants au Parlement européen.

Comment se déroulent les élections européennes ?

Selon les pays, l'élection se déroulera entre le 23 et le 26 mai. En France, elle aura lieu le dimanche 26 mai. En raison du Brexit, le Royaume-Uni, qui ne fera plus partie de l'Union européenne à partir du 29 mars, ne sera pas représenté dans le nouveau Parlement. C'est également en raison du Brexit que les effectifs du Parlement européen ont été revus à la baisse. Alors que 751 eurodéputés avaient été élus en 2014, ils ne seront que 705 dans le prochain hémicycle.

Chaque Etat membre de l'UE désigne un certain nombre d'eurodéputés en fonction de sa population. La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne permet à la France de gagner cinq sièges, passant de 74 députés à 79. Chacun des 27 pays de l'Union européenne détermine l'organisation du scrutin, pourvu qu'il se déroule au suffrage universel direct et à la proportionnelle.

Qui peut voter ?

Pour voter en France, il faut être Français, être âgé d’au moins 18 ans, jouir de ses droits civils et politiques. Il faut, de plus, être inscrit sur les listes électorales. Si ce n'est pas le cas, un électeur français a jusqu'au 31 mars pour le faire. Les jeunes qui fêtent leurs 18 ans en 2019 et qui n'ont pas été inscrits d'office peuvent le faire jusqu'au 16 mai.

Les citoyens de l'Union européenne vivant en France peuvent également participer à l'élection des représentants français au Parlement européen. Pour cela, ces personnes doivent être inscrites sur une liste électorale complémentaire dans leur commune de résidence et s'engager à ne voter qu'en France.

Qui peut être candidat ?

Pour être candidat aux élections européennes en France, il faut être âgé d'au moins 18 ans et être citoyen de l'un des 27 Etats membres de l'Union européenne. Il n'est donc pas nécessaire d'être Français, mais dans ce cas il faut être domicilié ou résider en France depuis au moins 6 mois et jouir du droit d'éligibilité dans son pays d'origine. Un candidat ne peut pas présenter simultanément une candidature en France et dans un autre Etat membre.

Par ailleurs, le mandat de député européen est incompatible avec certaines autres fonctions comme membre d'un gouvernement, député, sénateur, maire, président de conseil départemental ou régional. Si un candidat élu député européen se trouve dans cette situation, il doit démissionner du mandat qu'il détenait auparavant.

En France, les candidats doivent se présenter sur une liste comportant 79 noms composée alternativement d'un candidat de chaque sexe. Le dépôt des listes doit être effectué entre le 23 avril et le 3 mai.

Comment fonctionne le mode de scrutin proportionnel ?

Les représentants français au Parlement européen sont élus en 2019 dans le cadre d'une circonscription nationale unique et non plus dans des circonscriptions régionales comme ce fut le cas en 2004, 2009 et 2014.

Il n'y a qu'un seul tour de scrutin. Les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés bénéficient d’un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix, les sièges étant attribués aux candidats selon l'ordre de présentation sur chaque liste. Les listes obtenant moins de 5% ne seront donc pas représentées au Parlement européen. Enfin, seules les listes ayant recueilli plus de 3% des suffrages exprimés pourront être remboursées de leurs frais de campagne.

1234567891020304048