Immeubles effondrés à Marseille : l'enquête sur les causes de l'explosion progresse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Deux personnes sont toujours recherchées, une centaine de marins-pompiers est mobilisée pour tenter de retrouver les victimes dans des conditions compliquées, en raison de l'instabilité d'un autre immeuble à proximité. Six corps ont déjà été extraits des décombres et l'enquête sur les causes du drame se poursuit. -
Immeubles effondrés à Marseille : l'enquête sur les causes de l'explosion progresse Deux personnes sont toujours recherchées, une centaine de marins-pompiers est mobilisée pour tenter de retrouver les victimes dans des conditions compliquées, en raison de l'instabilité d'un autre immeuble à proximité. Six corps ont déjà été extraits des décombres et l'enquête sur les causes du drame se poursuit. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - H. Puffeney, M. Khiat, S. Guillemot, A. Richier, R. Chapelard, France 3 Provence-Alpes, M. Le Rue
France Télévisions
France 2
Une centaine de marins-pompiers est mobilisée à Marseille, mardi 11 avril, pour tenter de retrouver les victimes, dans des conditions compliquées. Six corps ont déjà été extraits des décombres, et l'enquête sur les causes du drame se poursuit.

Des pompiers au visage marqué, après 48 heures d'un travail acharné. Leur tâche est de plus en plus fastidieuse pour retrouver les deux derniers disparus. Il y a la fatigue, les immeubles mitoyens qu'il faut surveiller à l'aide d'un drone, car ils menacent eux-aussi de s'écrouler, puis cet engin à l'arrêt, une grande pelleteuse dans la rue de Tivoli. Grâce à elle, les pompiers ont évacué des centaines de mètres cube de gravats. Un outil crucial, pour l'instant inadapté au terrain. 

Le compteur à gaz du premier étage a été retrouvé 

Dans cette zone dangereuse, les pompiers sont aidés d'experts, des architectes d'un bureau d'étude qui inspectent les bâtiments fragilisés. En attendant, l'enquête sur les causes de l'explosion progresse. Sous les décombres, les policiers ont retrouvé une pièce très intéressante : le compteur à gaz du premier étage. À l'abri des regards, les enquêteurs ont aussi travaillé sur les six corps retrouvés. Deux restent toujours à identifier. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.