Immeubles effondrés à Marseille : la solidarité s'organise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Plus de 500 m3 de gravats ont été évacués et un espoir persiste de retrouver des survivants sous les décombres des deux immeubles effondrés à Marseille. La solidarité s'organise depuis 48 heures pour aider les familles évacuées. -
Immeubles effondrés à Marseille : la solidarité s'organise Plus de 500 m3 de gravats ont été évacués et un espoir persiste de retrouver des survivants sous les décombres des deux immeubles effondrés à Marseille. La solidarité s'organise depuis 48 heures pour aider les familles évacuées. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Richier, T. Souman, R. Chapelard, C. La Rocca, A. Véjux
France Télévisions
France 2
Un espoir persiste, mardi 11 avril, de retrouver des survivants sous les décombres des deux immeubles effondrés à Marseille. La solidarité s'organise depuis 48 heures pour aider les familles évacuées.

Des marins-pompiers de Marseille (Bouches-du-Rhône) s'accordent quelques minutes de pause, mardi 11 avril, après des heures de travail dans les décombres. Un café et des viennoiseries, qu'une boulangère leur offre depuis maintenant deux jours. "Il faut se soutenir en tant que citoyens et Marseillais", déclare Erika. Un ouvrier en charge du déblaiement des gravats des immeubles effondrés apprécie cet élan de solidarité. "Pour moi, c'est touchant. Il faut savoir couper un petit peu, c'est des moments qui sont quand même assez compliqués, difficiles", confie Nicolas Richard, terrassier ORTP.

Les clients veulent payer des cafés aux pompiers 

Des commerçants et habitants veulent aider et soutenir les forces de secours. Un patron de café a ouvert une cagnotte sur son comptoir. "Toute la journée, il y a des pompiers qui viennent, qui boivent des cafés. Les clients veulent leur payer des cafés, on a donc mis en place une cagnotte", raconte Adrien Caramanolis, gérant du café Paoli. Dans une antenne de la Croix-Rouge, à quelques centaines de mètres de la rue de Tivoli, les Marseillais ont déposé de quoi aider les centaines d'habitants évacués. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.