Masques sanitaires

Ils font partie de la première ligne de défense face à la pandémie de coronavirus. Les masques sont devenus obligatoires dans les espaces public clôts en France depuis lundi 20 juillet. Une décision du gouvernement d'Emmanuel Macron pour faire face à un redémarrage de l'épidémie de Covid-19. Saluée par l'ensemble des spécialistes de la santé et les épidémiologistes, cette mesure a pourtant mis du temps à être appliquée en France, notamment en raison de la pénurie de masques dont a été victime le pays au début de l'épidémie en mars. Cette doctrine a toutefois du mal à être appliquée sur l'ensemble du territoire en raison du coût important qu'elle peut représenter pour certaines familles et la méfiance qui s'est développée face à l'utilité du masque à travers de nombreuses fake news.

Une méfiance qui atteint son paroxysme aux Etats-Unis où le port du masque a enflammé le débat politique en raison de l'opposition frontale de Donald Trump à cette mesure pendant de longs mois. Mais face à l'agravation dramatique de la situation sanitaire, le chef de l'Etat américain a fini par promouvoir le port du masque à la fin juillet.

123456