Dans la peau de l'info. Que reste-t-il du masque "Made in France" ?

écouter (333min)
Tous les matins, Marie Dupin se glisse dans la peau d'une personnalité, d'un événement, d'un lieu ou d'un fait au cœur de l'actualité.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 

On l'a tous porté, détesté, apprécié... Et maintenant, on l'oublie. Le masque "Made in France" a vu son activité chuter de 90% par rapport au début de l’année 2022. Alors que la pandémie continue, les Français sont de moins en moins nombreux à le glisser derrière vos oreilles.

Pour autant, le masque n'a pas totalement disparu : les hôpitaux, les collectivités et certaines entreprises continuent de lancer des appels d’offres, et l’Etat prépare la constitution de son stock stratégique. En principe, le masque "Made in France" avec ses critères de qualité devrait donc tirer son épingle du jeu. Sauf que pas du tout. Au fond, même, pendant la pandémie il n’a jamais fait le poids face au masque asiatique, vendu autour de 2 centimes, alors qu’il faut compter entre 4 et 8 centimes pour un masque bleu blanc rouge. 

Retrouvez Dans la peau de l'info  par Marie Dupin, tous les jours à partir de 7h20.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.