← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Serra-di-Scopamène

Résumé du premier tour

C'est le 15 mars 2020 que se sont tenues les élections municipales à Serra-di-Scopamène. Au premier tour des élections municipales, 60,84 % des citoyens s'étaient rendus aux urnes. Un score en baisse (-33,32 points) par rapport à 2014, où ils étaient 94,16 % à avoir voté. Le taux de participation des citoyens de la Corse-du-Sud a baissé en comparaison avec celui du scrutin précédent (81,27 % contre 65,55 % cette année).

Un candidat qui emporte plus de la moitié des voix considérées comme valides et 25 % des suffrages des inscrits pourra siéger au conseil municipal.

À Serra-di-Scopamène, quels candidats arrivent favoris au premier tour des élections municipales 2020 ?

À Serra-di-Scopamène (2A), la totalité des 7 sièges à pourvoir a donc déjà été attribuée dès le premier tour des élections municipales 2020. Avec 100 % des votes, Isabelle Lucchini, Philippe Sampieri et Céline Vincentelli se retrouvent en première place du premier tour des élections municipales. Certains élus, au nombre desquels se trouvent Corinne Peraldi (98,85 %), Antoine Bartoli (97,70 %), Louis Rocca Serra (96,55 %) et Jean Paul Rocca Serra (94,25 %), ont aussi obtenu une part élevée des voix.

L'un des membres du conseil municipal sera choisi par les autres élus pour prendre la fonction de maire.

Résultats du premier tour - Serra-di-Scopamène

Abstention : 39.16% Participation : 60.84%

Résultats détaillés du tour 1

  • Isabelle LUCCHINI, 100%



    Isabelle LUCCHINI

    100 %

    87 votes

  • Philippe SAMPIERI, 100%



    Philippe SAMPIERI

    100 %

    87 votes

  • Céline VINCENTELLI, 100%



    Céline VINCENTELLI

    100 %

    87 votes

  • Corinne PERALDI, 98.85%



    Corinne PERALDI

    98.85 %

    86 votes

  • Antoine BARTOLI, 97.7%



    Antoine BARTOLI

    97.7 %

    85 votes

  • Louis ROCCA SERRA, 96.55%



    Louis ROCCA SERRA

    96.55 %

    84 votes

  • Jean Paul ROCCA SERRA, 94.25%



    Jean Paul ROCCA SERRA

    94.25 %

    82 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 105 habitants
  • 143 inscrits
  • Votants87 inscrits 60.84%
  • Abstentionnistes56 inscrits 39.16%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Ils ont fait l'actu. Bruno Fortier, maire de Crépy-en-Valois, première commune confinée à cause du coronavirus : "il reste beaucoup d'amertume"

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Serra-di-Scopamène : le contexte politique des élections municipales

Pour se présenter aux élections municipales 2020, les candidats avaient jusqu'au 27 février pour déposer leur candidature auprès des préfectures ou sous-préfectures de leur département. Personne ne s'est toutefois manifesté dans la ville de Serra-Di-Scopamène.

Qu'envisage la loi dès lors qu'aucun candidat ne se déclare dans une commune ?

Ce cas de figure s'est déjà produit en 2014, lors des élections municipales. On a recensé 62 communes de France dans lesquelles aucun candidat ne s'était fait connaître. Parmi celles-ci, citons Rigny-la-Salle (Meuse), Fontenay-près-Vézelay (Yonne), Éclans-Nenon (Jura) ou encore Baon (Yonne). Dans ce cas, après l'abrogation du premier tour, des candidatures peuvent dès lors être soumises pour le second tour et le vote a lieu normalement. Dans le cas où aucun candidat ne se déclare pour autant, de nouvelles élections sont préparées et une délégation spéciale est nominée par la préfecture dans l'attente de leur tenue. Une autre situation, comme à Carnac-Rouffiac dans le Lot au cours de l'année 2014, appelle la mise en place d'une délégation spéciale dans l'attente du report des élections : quand il n'y a qu'un candidat élu à l'issue des municipales.

Quelques informations sur Serra-di-Scopamène

Avant les élections municipales qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains, jetons un œil aux données socio-économiques locales.

Quelles sont les spécificités des résidents de Serra-di-Scopamène ?

Serra-di-Scopamène, cette commune de Corse-du-Sud, est habitée par 89 personnes. Serra-di-Scopamène fait partie de la Communauté de Communes de l'Alta Rocca dont le but est de garantir la liaison entre les villes voisines, telles que Cargiaca, Altagène ou Sari-Solenzara. La majorité de la population a entre 55 et 64 ans et 45,28 % ont entre 25 et 54 ans. La population est donc un peu âgée. À Serra-di-Scopamène, les chiffres officiels font état d'une proportion de l'immigration très importante, à hauteur de 21,35 % des résidents.

Comment pourrait-on définir le niveau de vie au sein de la ville de Serra-di-Scopamène ?

Le taux d'emploi de la population de Serra-di-Scopamène est visible dans les chiffres qui suivent. Voici le taux d'activité des habitants de la commune : près de 44 habitants travaillent, c'est-à-dire 48,31 % de la population. Les ouvriers et employés constituent 62,50 % des actifs. 6 % des habitants de l'agglomération en âge de travailler restent à la recherche d'un travail. Une majeure partie sont des femmes.
On a tendance à croire qu'une commune est riche lorsque ses résidents sont, majoritairement, propriétaires d'une grande maison. Qu'en est-il à Serra-di-Scopamène ? Les locations sont de 16 % pour les appartements non HLM de 3 pièces et de 5 % pour les appartements meublés de 2 pièces sur le marché. Votre ville affiche un taux de propriétaires de presque 11 % pour les maisons de 5 pièces contre un peu moins de 20 % possédant des maisons de 4 pièces.

Qu'en est-il de la qualité de vie dans la ville de Serra-di-Scopamène ?

La qualité de vie dans une commune passe également par le nombre d'infrastructures (hôpitaux, écoles, gares...) établies dans celle-ci. On peut dire qu'elles manquent un peu à Serra-di-Scopamène. Avec 10 enfants âgés de 0 à 15 ans, la commune de Serra-di-Scopamène comprend peu de familles (compte tenu de sa population totale).
Savoir à quel point un territoire est pollué apporte un renseignement important sur la qualité de vie sur les lieux. La qualité de l'eau est conforme à 50 % sur deux plans : niveau microbiologique et niveau physico-chimique. C'est ce qu'indique L'observatoire national de l'eau.