← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Saint-André-de-Rosans

Résumé du premier tour

Les résidents de Saint-André-de-Rosans ont fait le déplacement le 15 mars 2020 afin de voter lors des élections municipales. En 2014, 85,54 % des citoyens s'étaient exprimés au 1er tour des élections municipales. Cette année, ils ont été 66,86 % à voter, soit une baisse de -18,68 points. La participation dans le département des Hautes-Alpes a baissé par rapport à la précédente élection : 81,04 % contre 69,13 % cette année.

Lorsqu'un candidat obtient au moins 25 % des voix des inscrits et plus de 50 % des suffrages exprimés, il accède à sa place au conseil municipal.

Élections municipales 2020 à Saint-André-de-Rosans : qui sort gagnant lors du premier tour ?

Les 11 conseillers municipaux de Saint-André-de-Rosans (05) ont donc déjà été choisis dès le 1er tour des élections municipales 2020. Muriel Brunet a obtenu 89,28 % des votes et, par conséquent, est en tête de ce premier tour. 77,67 % des électeurs ont fait le choix d'appuyer Lionel Astier et Jean-Pierre Gay. Norbert Escalier (75 %), Cécile Liotard (71,42 %), Véronique Bidon (70,53 %), Eric Ranger (69,64 %), Anne Vreven (66,07 %), Gilles Touat (65,17 %), Philippe Andre (63,39 %) et Maëlle Micheau (63,39 %), qui ont réalisé un score assez élevé à la suite de ce scrutin, se sont assuré une place au conseil.

Les nouveaux membres du conseil municipal vont désormais devoir élire l'un d'eux maire.

Résultats du premier tour - Saint-André-de-Rosans

Abstention : 33.14% Participation : 66.86%

Résultats détaillés du tour 1

  • Muriel BRUNET, 89.28%



    Muriel BRUNET

    89.28 %

    100 votes

  • Lionel ASTIER, 77.67%



    Lionel ASTIER

    77.67 %

    87 votes

  • Jean-Pierre GAY, 77.67%



    Jean-Pierre GAY

    77.67 %

    87 votes

  • Norbert ESCALIER, 75%



    Norbert ESCALIER

    75 %

    84 votes

  • Cécile LIOTARD, 71.42%



    Cécile LIOTARD

    71.42 %

    80 votes

  • Véronique BIDON, 70.53%



    Véronique BIDON

    70.53 %

    79 votes

  • Eric RANGER, 69.64%



    Eric RANGER

    69.64 %

    78 votes

  • Anne VREVEN, 66.07%



    Anne VREVEN

    66.07 %

    74 votes

  • Gilles TOUAT, 65.17%



    Gilles TOUAT

    65.17 %

    73 votes

  • Philippe ANDRE, 63.39%



    Philippe ANDRE

    63.39 %

    71 votes

  • Maëlle MICHEAU, 63.39%



    Maëlle MICHEAU

    63.39 %

    71 votes

  • Alain ANDRE, 15.17%



    Alain ANDRE

    15.17 %

    17 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 144 habitants
  • 169 inscrits
  • Votants113 inscrits 66.86%
  • Abstentionnistes56 inscrits 33.14%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

VIDEO. Régionales 2021 : Najat Vallaud-Belkacem n'exclut pas "l'hypothèse" d'être candidate contre Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône-Alpes

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Saint-André-de-Rosans : le contexte politique des élections municipales

Les prochaines élections des 15 et 22 mars 2020 seront organisées par les communes françaises pour qu'elles renouvellent leur conseil municipal. Le principe de la liste ne s'applique pas dans les communes de moins de 1 000 habitants. Chaque électeur a en effet la possibilité de choisir directement ses candidats, parmi tous ceux qui ont validé leur candidature.

Voici les candidats attendus à Saint-André-De-Rosans pour les élections municipales 2020

Lors du premier tour des Municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats suivants. Être réélue à la mairie de Saint-André-De-Rosans est l'ambition de Cécile Liotard, maire actuelle. Alain Andre est également candidat. Vous pourrez également retrouver sur les bulletins de vote Philippe Andre, Lionel Astier, Véronique Bidon, Muriel Brunet, Norbert Escalier, Jean-Pierre Gay, Maëlle Micheau, Eric Ranger, Gilles Touat et Anne Vreven.

Précisons que tout candidat peut être élu au premier tour s'il obtient une majorité absolue, à la condition d'avoir rassemblé les votes d'au moins un quart des habitants inscrits sur les listes électorales. S'il y a un second tour, le candidat doit atteindre une majorité relative afin de pouvoir être élu et prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Saint-André-de-Rosans ?

Pendant ces élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020, les citoyens de Saint-André-de-Rosans éliront leur nouveau conseil municipal. Si vous réunissez les critères suivants, il vous sera possible d'aller voter : avoir plus de 18 ans, être français ou ressortissant d'un pays membre de l'UE, être présent sur les listes électorales françaises et payer ses impôts ou habiter dans la commune concernée.

En 2014, à quoi ressemblaient ces élections municipales ?

Lors d'un scrutin plurinominal avec panachage, les électeurs ont la possibilité de voter pour plusieurs membres à la fois et peuvent aussi choisir des candidats de deux listes différentes. Ce type de scrutin s'applique aux communes de moins de 1000 habitants lors des élections municipales.
Les sièges du conseil municipal de Saint-André-de-Rosans avaient été remportés le 23 mars 2014. De fait, dès le soir du premier tour, les électeurs en désignaient 11 membres. Pour les diriger, les habitants de la commune avaient fait confiance à Muriel Brunet et Jean-Pierre Gay. Ils étaient accompagnés par Gilles Touat, Robert Noello, Isabelle Robert, Émilie Bourgeois mais aussi Jean-Charles Desmero et Norbert Escalier.
Parmi les 166 inscrits sur les listes électorales, de nombreux citoyens sont allés voter (142 voix). Cette participation indique une forte baisse en regard de celle recensée à l'issue des dernières Municipales, en 2008, où elle était de 88,82 %.

Une évolution similaire à d'autres scrutins ?

Plusieurs élections se sont déroulées depuis les précédentes Municipales. Les Présidentielles, à titre d'exemple, se sont déroulées pour la dernière fois en 2017. Dans la ville de Saint-André-de-Rosans, les votes concernant le premier tour des élections présidentielles de 2017 étaient différents de ceux enregistrés à l'échelle nationale.
Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) est arrivé premier avec 35,62 % des suffrages, suivi par Marine Le Pen (Front national, 18,49 % des votes). Derrière, Emmanuel Macron (En marche !) a eu 17,81 % au suffrage. Il y a eu 65,12 % de votes pour Emmanuel Macron du côté des habitants de Saint-André-de-Rosans. 147 résidents de Saint-André-de-Rosans se sont déplacés, ce qui revient à 84,48 % de la population.
En 2019, les Européennes ont montré la préférence des habitants de la commune pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen), liste qui a emporté 26,42 % des votes. Concernant la liste La République en Marche avec Renaissance, les citoyens de Saint-André-de-Rosans étaient 23,58 % à déposer un bulletin à son nom.

Saint-André-de-Rosans : les données clefs

Les 15 et 22 mars se déroulent les élections municipales dans le pays. C'est donc l'occasion idéale de se rendre compte de la situation socio-économique dans la municipalité de Saint-André-de-Rosans.

De quels horizons proviennent les habitants de Saint-André-de-Rosans ?

C'est un hameau des Hautes-Alpes où résident 151 individus. Avec cette commune, Monêtier-Allemont, Entrepierres ou Valdoule comptent parmi les villes qui constituent la Communauté de Communes du Sisteronais-Buëch. Les habitants de la commune restent peu âgés globalement : la majorité des résidents a entre 25 et 54 ans et 29,41 % des personnes entre 55 et 64 ans. Saint-André-de-Rosans s'avère être une ville assez cosmopolite, 7,43 % de sa population sont issus de l'immigration.

Revenus, emploi, logement ... Est-il possible d'associer Saint-André-de-Rosans à un niveau de vie de qualité ?

Les données suivantes montrent le marché de l'emploi à Saint-André-de-Rosans. 43,24 %, c'est le taux des actifs à Saint-André-de-Rosans. Près de 63 habitants de la commune travaillent, parmi lesquels 77,78 % comme professions intermédiaires et employés. 17 % des habitants déclarent toucher le chômage. Parmi ces bénéficiaires, une majeure partie sont des hommes.
Les résidents de Saint-André-de-Rosans percevaient en moyenne 16 669 € par an en 2016 – par rapport à 20 000 € de revenu fiscal médian pour la France en 2014. Les habitants de la commune ont donc un niveau de vie plus faible que la moyenne nationale.
Concernant le marché immobilier, les chiffres qui suivent en sont un bon marqueur. Que louent les habitants de la commune ? La demande va à 5 % sur des appartements non HLM de 3 pièces et à moins de 3 % sur des appartements non HLM de 6 pièces. Presque 21 % des ménages s'avèrent propriétaires d'une maison de 4 pièces tandis qu'ils sont un peu moins du tiers à l'être d'une maison de 5 pièces.

Peut-on décrire Saint-André-de-Rosans comme une ville où il fait bon vivre ?

Afin de satisfaire les besoins des habitants de Saint-André-de-Rosans, il est clair que les infrastructures manquent un peu, si on regarde les équipements essentiels à la qualité de vie (hôpitaux, gares, écoles...). Par rapport à son nombre total d'habitants, les familles sont peu nombreuses à y vivre, en effet le nombre d'enfants de 0 à 15 ans est de 17.