Grève à la SNCF

Un mouvement de grève des cheminots devrait avoir d'importantes conséquences pour les usagers de la SNCF, et ce durant plusieurs semaines, à compter du 2 avril 2018. Plusieurs syndicats (dont la CGT, l'Unsa et la CFDT) ont appelé les salariés de l'entreprise à cesser le travail deux jours sur cinq, jusqu'à la fin juin, soit au total sur 36 jours, afin de contester la réforme de la SNCF voulue par le gouvernement. Le syndicat Sud Rail, de son côté, a appelé à une grève illimitée, reconductible par 24 heures. 

"La grève va beaucoup perturber la vie des Français", a prévenu, avant même le début du mouvement, le patron de la SNCF, Guillaume Pepy. La participation à la grève sera "exceptionnellement forte", a également prédit l'Unsa.

Le gouvernement avait annoncé fin février son projet de réforme de la SNCF avec un recours possible à des ordonnances, avant d'ouvrir début mars deux mois de concertation avec les organisations syndicales, les élus et les associations d'usagers. L'ouverture à la concurrence aura notamment lieu suivant un calendrier progressif : les régions hors Ile-de-France à partir de 2019, les TGV en 2020, les lignes franciliennes déjà existantes en 2023 et les RER à partir de 2033.

123456789102030