Paris 2024 : les cheminots, en grève, exigent une "prime JO"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Les cheminots, en grève ce mardi 21 mai, réclament une prime pour ceux qui travailleront durant les Jeux olympiques. Les policiers et les salariés de la RATP l’ont déjà obtenue.
Paris 2024 : les cheminots, en grève, exigent une "prime JO" Les cheminots, en grève ce mardi 21 mai, réclament une prime pour ceux qui travailleront durant les Jeux olympiques. Les policiers et les salariés de la RATP l’ont déjà obtenue. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Les cheminots, en grève ce mardi 21 mai, réclament une prime pour ceux qui travailleront durant les Jeux olympiques. Les policiers et les salariés de la RATP l’ont déjà obtenue.

La grève SNCF s’annonce massive dans toute l’Île-de-France, mardi 21 mai. "Ce que je ne comprends pas, c’est forcément le recours à la grève, alors que les négociations sont en cours", commente un usager. Les cheminots réclament des "primes JO", qui ont déjà été validées dans d’autres secteurs. Les policiers et les éboueurs mobilisés durant l’été auront droit à jusqu’à 1 900 euros de prime brut, tandis que les conducteurs de métro à la RATP pourront toucher jusqu’à 2 500 euros de bonus, tout comme les médecins des hôpitaux parisiens.

Le dialogue se poursuit, selon la direction de la SNCF 

"On n'en attend pas moins. À l’heure actuelle, on n'a rien. On est prêts à aller jusqu’à faire la grève pendant les JO", déclare le membre d’un syndicat. À moins de 90 jours des Jeux olympiques, les syndicats jouent le bras de fer. Du côté de la SNCF, la direction a indiqué à France Télévisions que le dialogue se poursuit. Une réunion est prévue avec les syndicats.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.