Grève à la SNCF : la France n’a "pas une culture de négociation bien ancrée" pour le sociologue Jean-François Amadieu

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
Grève à la SNCF : la France n’a "pas une culture de négociation bien ancrée" pour le sociologue Jean-François Amadieu
Article rédigé par franceinfo - L. Pelozzi
France Télévisions
franceinfo
Alors qu’une nouvelle grève à la SNCF plane sur le week-end du 24 février, Jean-François Amadieu, sociologue, spécialiste des mouvements sociaux et des relations sociales était l’invité du 19/20 info pour parler du droit de grève.

Le droit de grève pourrait-il être encadré différemment en France ? Le système italien par exemple limite les grèves pendant les périodes de vacances scolaires. Selon Jean-François Amadieu, sociologue, spécialiste des mouvements sociaux et des relations sociales, l’Italie "est le seul pays européen qui a vraiment un calendrier où tous les jours de l’année sont prévus pour tous les services publics (…) il y a des jours pendant lesquels on ne peut pas faire grève."

48 h de préavis, "c’est trop court"

Qu’est-ce qui est envisageable en France ? Pour le sociologue, "pour les départs en vacances, on pourrait très bien prolonger, améliorer la loi de 2007 par exemple avec la déclaration préalable. Vous savez qu’elle s’impose 48 h avant afin d'informer les usagers des trains qui rouleront, ne rouleront pas, et c’est trop court." Il estime qu’on pourrait faire en sorte que "les gens se déclarent plus tôt". Il considère qu’il est "urgent" de renforcer certaines des mesures de cette loi telle que l’obligation "des organisations syndicales et les directions, ici la SNCF, à discuter plus en amont, pas seulement pendant les cinq jours de préavis, mais huit jours de plus et on pourrait prolonger de beaucoup ce délai."

Jean-François Amadieu confirme que les Français sont les champions de la grève : "la France est le pays, qui dans le monde, a le plus de grèves (rapporté à la population salariée)." Il l’explique par une culture de la négociation pas bien ancrée. Selon lui, "c’est sans doute ce qui manque dans un certain nombre de cas. (…) La France s’est toujours caractérisée par le fait que si on ne créé pas un rapport de force, si on ne bloque pas, si parfois même on n’est pas violent, on n’arrive à rien", ajoute-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.