Résumé de l'élection

Le 15 mars 2020, les habitants d'Ille-sur-Têt se sont rendus aux urnes pour les élections municipales. 50,50 % des citoyens se sont rendus aux urnes, contre 60,84 % lors de l'élection de 2014 (baisse de -10,34 points). Cette année, le nombre d'électeurs des Pyrénées-Orientales s'étant rendus aux bureaux de vote (65,14 %) a baissé par rapport au scrutin précédent (78,25 %).

50 % des sièges du conseil municipal sont distribués proportionnellement parmi l'intégralité des listes ayant emporté au moins 5 % des suffrages. En outre, d'après la loi de la prime majoritaire, la liste électorale qui a obtenu la majorité absolue dès le premier tour peut se prévaloir de l'autre moitié des sièges.

Élections municipales 2020 : qui est en tête à l'issue du premier tour à Ille-sur-Têt ?

L'ensemble des sièges du conseil municipal (29) a été attribué dès le 1er tour des élections municipales 2020 à Ille-sur-Têt (66). La commune a vu William Burghoffer ressortir vainqueur du premier tour des élections municipales avec 58,93 % des voix, un chiffre mettant la liste de la Gauche en tête. 23 sièges du conseil sont pour les candidats de sa liste. Concernant Jean-Philippe Lecoinnet (POUR QUE VIVE ILLE), 41,06 % des votes lui reviennent. Le conseil sera constitué de membres de sa liste, avec 6 élus.

Appelés à voter, certains citoyens de cette ville ont voté blanc (2,58 %). Il y avait également des votes invalides (3,85 %).

Il ne reste plus qu'aux nouveaux membres du conseil municipal à choisir, dans leurs rangs, un nouveau maire.

Résultats Ille-sur-Têt

Abstention : 49.5% Participation : 50.5%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, William Burghoffer, Divers gauche, , 58.93%, 1088 votes

    23 élu·e·s

    William Burghoffer
    Divers gauche
    ILLE AVEC VOUS

    58.93 %

    1088 votes

  • 2, Jean-philippe Lecoinnet, Rassemblement National, , 41.06%, 758 votes

    6 élu·e·s

    Jean-philippe Lecoinnet
    Rassemblement National
    POUR QUE VIVE ILLE

    41.06 %

    758 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 5303 habitants
  • 3907 inscrits
  • Votants1973 inscrits 50.5%
  • Abstentionnistes1934 inscrits 49.5%
  • Votes blancs51 inscrits 2.58%
  • Nombre de sièges pourvus au conseil municipal 29/29

CARTE. Municipales 2020 : voici les 50 villes à suivre au second tour

Les candidats qualifiés au second tour avaient jusqu'au 2 juin à 18 heures pour se désister, se maintenir ou fusionner leurs listes. L'affiche est désormais connue dans les 4 900 communes où le conseil municipal doit encore être élu.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Ille-sur-Têt : le contexte politique des élections municipales

Les 15 et 22 mars 2020, les communes françaises doivent préparer des élections afin d'élire leurs nouveaux conseillers municipaux. Dans la ville d'Ille-Sur-Têt, voici les candidats qui se présentent.

Municipales 2020 à Ille-Sur-Têt : quels candidats seront au rendez-vous ?

Le 27 février était la date butoir de dépôt des dossiers aux Municipales 2020. Voici donc les candidats officiels à Ille-Sur-Têt. Les élections pour la mairie d'Ille-Sur-Têt joueront, peut-être, en faveur de William Burghoffer, maire en fonction, rattaché à la Gauche, qui veut conserver son poste actuel en portant la liste ILLE AVEC VOUS. La tête de liste de POUR QUE VIVE ILLE, Jean-Philippe Lecoinnet a de la même manière validé sa candidature, pour le compte du Rassemblement National.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Ille-sur-Têt ?

À l'issue des élections municipales 2020 (les 15 et 22 mars 2020), la ville d'Ille-sur-Têt aura un nouveau conseil municipal. Cette élection est ouverte aux Français ou aux membres d'un pays de l'Union européenne. Il faut également être majeur, inscrit sur les listes électorales françaises et habiter ou s'acquitter de ses impôts dans la ville correspondante.

Élections municipales, retour en 2014

Durant les élections des 23 et 30 mars 2014, les électeurs d'Ille-sur-Têt avaient désigné, au moyen d'un scrutin proportionnel de liste, les membres du conseil municipal de la commune.
Ille-sur-Têt, contrairement à la plupart des communes françaises, élisait la gauche. Avec 29 sièges remportés sur 29 disponibles, grâce à 100 % des votes exprimés au premier tour, la liste BIEN VIVRE A ILLE (liée à la Gauche) avait dominé ces élections.
S'élevant alors à 60,84 %, le taux de participation avait subi une forte baisse, par rapport à 2008 (79,51 %). Pourtant, il est en temps normal assez élevé aux élections municipales.

Une tendance déjà présente lors des précédentes élections ?

Entre aujourd'hui et les élections présidentielles de 2017, les orientations politiques se révèlent inverses. Si Emmanuel Macron (En marche !) n'a totalisé que 17,21 % des suffrages, Marine Le Pen (Front national) ainsi que Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) étaient devant au premier tour : 29,82 % et 24,95 % des voix. Durant le second tour, 53,42 % des habitants d'Ille-sur-Têt ont choisi Emmanuel Macron. Les habitants d'Ille-sur-Têt ont été 2 943 à venir voter au second tour.
Lors des Européennes de 2019, la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a su convaincre, avec 31,3 % des votes. Elle était suivie par Renaissance (soutenue par La République en Marche) qui, pour sa part, en a réuni 13,66 %.
Une évolution que l'on observera ou non lors des élections municipales 2020.

Ille-sur-Têt : les données clefs

Élections municipales : les citoyens d'Ille-sur-Têt devront aller voter les 15 et 22 mars. Une opportunité pour en savoir plus sur la situation socio-économique de l'agglomération.

Quelles sont les spécificités des habitants d'Ille-sur-Têt ?

Ille-sur-Têt, ville des Pyrénées-Orientales, est peuplée de 5 446 personnes. Avec Ille-sur-Têt, on trouve des villes comme Casefabre, Corneilla-la-Rivière ou Corbère-les-Cabanes qui forment la Communauté de Communes Roussillon-Conflent. Si 24,81 % des Illois ont entre 55 et 64 ans, les habitants sont peu âgés (la majorité a entre 25 et 54 ans). Les chiffres de l'immigration à Ille-sur-Têt sont très élevés, avec 14,09 % d'immigrés.

Emploi, immobilier, revenus... Comment vit-on à Ille-sur-Têt ?

Avec les chiffres qui suivent, vous disposez d'une vision détaillée de l'offre d'emploi à Ille-sur-Têt. Environ 2 136 Illois travaillent. Ils constituent 40,81 % de la population. La ville comprend surtout des employés et professions intermédiaires (51,91 %). Si autour de 20 % de la population active reste en demande d'emploi, plus de la moitié sont des femmes.
Au cours de l'année 2014, le revenu fiscal médian s'élevait à 20 000 € sur toute la France. À Ille-sur-Têt, sur l'année 2016, les ménages ont perçu en moyenne 16 989 € par an. Les individus dans le besoin représentent 23 % des habitants. Les 60 à 74 ans sont, statistiquement, plus vulnérables que les autres tranches d'âge. Les plus modestes touchent autour de 9 076 € par an et les plus riches, 28 097 € par an.
Si le niveau de vie dans une commune ne se réduit pas à son marché immobilier, ce dernier en reste, néanmoins, un excellent indicateur. Lorsqu'ils louent, les Illois prennent pour 5 % un appartement non HLM de 3 pièces et pour plus de 4 % un appartement non HLM de 2 pièces. Les propriétaires sont 17 % à investir dans une maison de 5 pièces et moins de 20 % dans une maison de 4 pièces.

Quelques indicateurs sur la qualité de vie à Ille-sur-Têt

Ille-sur-Têt est une ville où les équipements ne manquent pas pour satisfaire les demandes de ses résidents. Sur le plan de la santé, 3 urgences, maternités ou pharmacies sont accessibles intra-muros. Avec 899 enfants âgés de 0 à 15 ans, la commune d'Ille-sur-Têt compte un assez grand nombre de familles (compte tenu de sa population totale). Ainsi, 1 crèche et 5 établissements scolaires sont à leur disposition. La gare d'Ille-sur-Têt permet à plus de 600 usagers de se déplacer tous les ans.
La pollution peut être un réel fléau si elle est récurrente ; les indices de qualité de l'eau ou de l'air sont des critères instructifs à ce sujet. Qu'en est-il de la qualité de l'eau ? Elle se révèle à 100 % conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique​ d'après L'observatoire national de l'eau.