Irak

L'Irak fait face depuis début octobre 2019 à un mouvement de contestation antigouvernemental qui ne faiblit pas malgré la répression et la mort de plus de 360 personnes, principalement des manifestants.

Dans la rue depuis le 1er octobre, des dizaines de milliers d'Irakiens réclament la refonte du système politique et le renouvellement total de leur classe dirigeante qu'ils jugent corrompue - officiellement 410 milliards d'euros ont été détournés ces 16 dernières années, soit deux fois le PIB du pays -, incompétente et affiliée à diverses capitales qui se disputent l'influence en Irak.

Les deux pays qui tenaient la haute main à Bagdad, les Etats-Unis et l'Iran, sont à couteaux tirés et depuis le début de la révolte. Téhéran a pris l'avantage alors que Washington est aux abonnés absents.

12345