Attaque à Joué-lès-Tours

Résumé de la rubrique

Un homme a attaqué un commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), samedi 20 décembre, blessant trois policiers avec un couteau au cri de "Allahou Akbar" ("Dieu est le plus grand"). Il a été abattu par arme à feu. L'enquête s'oriente vers un attentat "motivé par l'islamisme radical".

L'auteur de l'attaque, Bertrand Nzohabonayo, se faisait appeler Bilal. Ce Burundais de 20 ans est arrivé en France en 2004. Issu d'une famille catholique, il s'était converti à l'islam depuis 3 ou 4 ans.

L'homme était connu pour des affaires de petite délinquance, trafic de stupéfiants, extorsion, vol à l'étalage et recel. Son frère Brice, connu des services de renseignement, a été arrête au Burundi où il a été placé en rétention préventive. Sa soeur a un temps été placée en garde à vue.