VIDEO. Hollande : "Ne pas céder à la panique, aux amalgames, aux peurs"

Après les drames de Joué-lès-Tours, Dijon et Nantes, François Hollande, en visite à Saint-Pierre-et-Miquelon, exhorte les Français à "un très grand sang-froid".

Voir la vidéo
FRANCE TELEVISIONS

Depuis Saint-Pierre-et-Miquelon, François Hollande demande les Français à ne pas "céder à la panique, aux amalgames, aux peurs", après les évènements de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), Dijon (Côte-d'Or) et Nantes (Loire-Atlantique). "Ces trois évènements n'ont pas de lien entre eux en apparence, mais il y a une concomitance", a déclaré le président de la République à son arrivée, mardi 23 décembre, pour une visite de vingt-quatre heures sur cet archipel français.

"Le pays doit se rassembler"

"C'est dans ces moments que le pays doit se rassembler, faire grande preuve de sa lucidité et de sa capacité. C'est ce que je veux exprimer ici, même à Saint-Pierre-et-Miquelon qui est une terre où il a été plusieurs fois montré que face aux épreuves, nous savons résister et résister ensemble", a conclu le chef de l'Etat.

Un automobiliste a foncé lundi sur un marché de Noël bondé du centre de Nantes, blessant dix personnes avant de se porter plusieurs coups de couteau, au lendemain d'un incident similaire à Dijon. Samedi, à Joué-les-Tours, un homme avait agressé plusieurs policiers avant d'être tué.

François Hollande face aux journalistes à son arrivée à Saint-Pierre (Saint-Pierre-et-Miquelon), le 23 Décembre 2014
François Hollande face aux journalistes à son arrivée à Saint-Pierre (Saint-Pierre-et-Miquelon), le 23 Décembre 2014 (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)