VIDEO. Plan Vigipirate renforcé : les Français partagés entre inquiétude et sérénité

Les effectifs des patrouilles dans le cadre du plan Vigipirate sont augmentés de "200 à 300 militaires" pendant la période des fêtes ajoutés aux 700 militaires en place.

SONIA SADONE et PIERRE BERETTA - FRANCE 2

Une réunion de crise autour du Premier ministre a été organisée mardi 23 décembre, au lendemain des attaques de Joué-lès-Tours, Dijon et Nantes. Manuel Valls a annoncé que les effectifs des patrouilles dans le cadre du plan Vigipirate seraient augmentés de "200 à 300 militaires" pendant la période des fêtes. Les passants interrogés dans différentes villes par France 2 sont partagés : inquiétude persistante pour certains, rien à craindre pour d'autres. 

Le gouvernement avait déjà annoncé un renforcement ponctuel du dispositif Vigipirate en raison de la "sensibilité particulière des fêtes de fin d'année". En octobre, le plan Vigipirate avait déjà été renforcé après les attentats perpétrés aux Etats-Unis et au Canada contre des militaires et des policiers.

Du jaune à l'écarlate, quatre niveaux du plan Vigipirate

Vigipirate est devenu le plan de vigilance, de prévention et protection en 1995 après les attentats du Groupe islamique armé algérien, notamment dans le RER B à Saint-Michel, à Paris. 

Depuis 2003, le plan Vigipirate se constitue de quatre niveaux. Il était en niveau rouge depuis les attentats de juillet 2005 à Londres. Il était passé une seule fois en mode écarlate à la suite des tueries de Toulouse et de Montauban commises par Mohamed Merah.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls et Bernard Cazeneuve avec des soldats français le 28 Septembre 2014, après le renforcement de Vigipirate
Manuel Valls et Bernard Cazeneuve avec des soldats français le 28 Septembre 2014, après le renforcement de Vigipirate (THOMAS SAMSON / AFP)