#AlertePollution

Rivières et sols contaminés, déchets industriels laissés à l'abandon, produits agricoles rejetés dans la nature, décharges sauvages… A l'occasion de la COP24 en Pologne, franceinfo.fr lance le 3 décembre 2018 l'opération #AlertePollution, une enquête participative qui donne la possibilité aux internautes de signaler des sites pollués près de chez eux, et permet aux journalistes de franceinfo d'enquêter sur ces situations.

Comment participer ?

Vous avez constaté une pollution près de chez vous, sur votre lieu de vacances ou dans votre entreprise ? Contactez la rédaction de franceinfo.fr en vous rendant sur la page spéciale #AlertePollution, disponible à l'adresse franceinfo.fr/AlertePollution. Un formulaire vous invite à nous indiquer le lieu concerné, à décrire ce que vous avez constaté et à nous envoyer des documents (photos, vidéos, articles...). Le remplir ne vous prendra que quelques minutes.

Pour faciliter notre enquête, nous vous invitons, si vous le souhaitez, à nous laisser votre identité et un moyen de vous contacter. Ces coordonnées resteront confidentielles.

C'est sécurisé ?

Les coordonnées que vous nous fournirez via le formulaire resteront confidentielles. Pour des échanges plus sécurisés, vous pouvez également nous contacter via les applications chiffrées WhatsApp ou Signal, au numéro suivant : 06 13 76 73 41.

Que se passe-t-il ensuite ?

Une fois envoyée, votre alerte sera lue et étudiée par notre équipe de journalistes. Selon son ampleur et son intérêt, chaque situation pourra donner lieu à un reportage ou une enquête menée par les rédactions de franceinfo (web, tv, radio) ou par les autres rédactions de France Télévisions (France 2, France 3, France 3 Régions…).

Nous vérifierons les faits que vous nous aurez signalés, tenterons d'identifier leur origine et solliciterons la réaction des autorités pour savoir comment une telle pollution a pu arriver et connaître les mesures mises en place pour y mettre fin.

Combien de temps dure l'opération ?

L'initiative de franceinfo a vocation à dépasser la durée de la COP24. Elle se prolongera autant de temps que nécessaire, en fonction des alertes lancées par les citoyens.