Naufrage du Wakashio à l'Île Maurice : le navire s'est scindé en deux

Après s'être échoué à la fin du mois de juillet, provoquant une marée noire sur les côtes mauriciennes, le Wakashio s'est scindé en deux samedi après-midi. Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu est attendu sur place dimanche. 

Le Wakashio s\'était échoué le 25 juillet dernier. 
Le Wakashio s'était échoué le 25 juillet dernier.  (STRINGER / EPA)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le Wakashio, navire qui s'était échoué à l'Île Maurice le 25 juillet dernier, s'est brisé en deux samedi 15 août dans l'après-midi, sur les récifs à Pointe d’Esny, a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information de Réunion Première et de médias locaux. Le ministre français des Outre-mer doit se rendre sur place ce dimanche.

Entre 800 et 1 000 tonnes de fioul arrivées sur les côtes

Des équipes sont sur place afin de s’assurer que des hydrocarbures ne s’écoulent pas dans l’océan et n’aggravent pas la marée noire déjà en cours, précise Réunion Première. Durant la semaine qui a suivi l'accident, entre 800 et 1 000 tonnes de fioul se sont échappées des flans éventrés du bateau et ont souillé les côtes, notamment des espaces protégés. Mercredi soir, les autorités mauriciennes ont annoncé que tout le fioul restant dans les réservoirs avait été pompé et qu'il n'en restait plus que 100 tonnes sur le bateau, notamment dans la cale. Ce reliquat a commencé à s'écouler ce vendredi.

Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu doit se rendre à Maurice ce dimanche 16 août "à la demande d'Emmanuel Macron, pour superviser la mise en place du dispositif pour aider le gouvernement mauricien, à la suite de l’échouement du Wakashio", a-t-il indiqué dans un tweet. Une équipe de 11 Français participe au dispositif mauricien de lutte contre la pollution maritime. Venus de l'île voisine de La Réunion, ces spécialistes ont acheminé du matériel et disposé des barrages absorbants dans le lagon et autour du bateau échoué.