Résultats des élections : Bommiers

Accédez au détail des résultats dans votre région, votre département ou à celui des deux élections dans votre commune

Les élections régionales et départementales à Bommiers (36120) en 2021

Dernière mise à jour : mardi 20 avril 2021

Bommiers disposera de nouveaux conseillers, dans le cadre des élections régionales et départementales pour lesquelles les 303 habitants sont invités à s'exprimer, et qui se dérouleront en juin. L'État a décidé un report des élections (initialement fixées en mars) dans toutes les villes à cause des dangers liés à la propagation du coronavirus dans le pays.

Élections régionales 2015 : quelle était la dernière tendance politique à Bommiers ?

Les 6 et 13 décembre 2015, les précédentes élections régionales se tenaient en France. Philippe LOISEAU (FN) a remporté les suffrages à Bommiers, mais il n'est arrivé que troisième à l'échelon régional, se laissant devancer par François BONNEAU (LUG). En 2015, dans le Centre-Val de Loire, l'Union de la Gauche s'était donc vue attribuer 35,42 % des voix. L'Union de la Droite avait gagné 34,58 % des votes. À voir de quelle manière ces nouvelles élections modifieront (ou non) la tendance.

Les élections régionales de 2015 avaient vu le Front National se renforcer, en terminant troisième avec 30 % de votes et 17 sièges obtenus. Le moment est venu pour lui d'essayer de consolider son assise politique dans le conseil. Rappelons que ce suffrage va permettre de désigner les 77 conseillers régionaux du Centre-Val de Loire.

La liste qui remporte la majorité des suffrages au premier tour ou arrive en tête au second obtient la moitié des sièges du conseil, et l'autre moitié est distribuée parmi toutes les listes ayant reçu plus de 5 % des voix exprimées.

Les élections départementales à Bommiers ont eu lieu en 2015 : qu'en retenir ?

Le binôme formé par M. DESCOUT Serge et Mme SELLERON Michèle (LUD) a décroché une majorité des votes des citoyens de Bommiers en 2015. Le canton de La Châtre a annoncé la victoire du même binôme (Union de la Droite).

Au niveau de l'Indre, les électeurs avaient privilégié l'Union de la Droite, en lui octroyant 14 sièges au conseil départemental. Le Parti Socialiste avait décroché 4 sièges. Le scrutin de cette année permettra éventuellement aux partis majoritaires de poursuivre leur élan. Pour rappel, cette élection nommera les 26 conseillers départementaux de l'Indre, département qui se partage en 13 cantons.

Article à la une des élections

"Il veut nous dissoudre" : comment Emmanuel Macron tente de faire exploser la droite aux régionales avant la présidentielle

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections