Sécheresse : les éleveurs bradent leur viande

La sécheresse fait chuter le prix de la viande. Les éleveurs français doivent acheter du foin pour compenser le manque d'herbe, ce qui entraîne un surcoût. Pour l'éviter, certains éleveurs vendent leurs bêtes plus tôt, quitte à les brader.

Voir la vidéo
France 2

À Brigueil-le-Chantre (Vienne), Pascal Brunet, un éleveur va être obligé de vendre 20% de son troupeau à un prix inférieur à celui qu'il espérait. Avec la sécheresse, il n'y a plus un grain d'herbe pour nourrir son troupeau. La seule solution est d'apporter du fourrage, mais les réserves s'épuisent et se réapprovisionner devient difficile, car les prix ont doublé.

Les prix ont baissé d'environ 10%

Pour vendre rapidement, Pascal Brunet se rend au marché aux enchères. Son objectif est d'avoir moins de bêtes à nourrir. Il se sépare ainsi de six vaches, mais les prix ont chuté d'au moins 10%. Le prix au kilo est à 1,55 € au lieu de 1,75 € ou 1,80 €. Cet éleveur n'est pas le seul à redouter la sécheresse et le manque de fourrage, il a donc une centaine de vaches à vendre contre une soixantaine en temps normal. "Il y a beaucoup d'offres et un peu moins de demandes c'est pour ça qu'on a des baisses de cours sur les vaches un peu plus maigres et plus âgées", précise Guillaume Lajudie, responsable des ventes. Au total, l'éleveur veut se séparer d'une cinquantaine de vaches pour renflouer sa trésorerie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Barquettes de viande de boeuf. Image d\'illustration.
Barquettes de viande de boeuf. Image d'illustration. (MAXPPP)