Pénurie de médicaments : un rapport sénatorial pointe des ruptures de stock records

Un rapport sénatorial rendu public mardi 2 octobre révèle que plus de 500 médicaments ont été en rupture de stock en 2017, soit 12 fois plus qu'il y a douze ans.

FRANCE 2

Un rapport sénatorial publié mardi 2 octobre souligne la pénurie de médicaments dont souffre la France. Dans la pharmacie d'un hôpital parisien, un produit est emblématique des ruptures d'approvisionnement : Immucyst, un vaccin utilisé pour limiter les récidives du cancer de la vessie. Il a dû être rationné. Conséquence selon le médecin Yann Neuzillet : 600 patients ont subi une ablation. Comment en est-on arrivé là ? En 2012, la seule usine de fabrication de Sanofi au Canada rencontre des problèmes de production. La fabrication s'arrête pendant des mois. La France se tourne alors vers un laboratoire allemand, mais avec une production limitée.

L'État va-t-il intervenir ?

En complément, elle s'adresse à un laboratoire américain qui jusqu'à présent, fournissait des pays où les médicaments sont vendus plus chers. Aujourd'hui, l'Agence du médicament assure que les stocks sont revenus à la normale. Mais Sanofi va arrêter définitivement sa production en 2019. De quoi inquiéter les patients. Les malades demandent à l'État d'intervenir pour garantir l'approvisionnement de leurs médicaments.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fillette de deux ans est morte d\'une méningite bactérienne foudroyante à Évreux, le 26 janvier 2018 (Image d\'illustration).
Une fillette de deux ans est morte d'une méningite bactérienne foudroyante à Évreux, le 26 janvier 2018 (Image d'illustration). (MAXPPP)