Charles Aznavour : il chantait les tabous

Charles Aznavour chantait la mélancolie, l'amour mais il aimait aussi provoquer. Il a même été censuré à ses débuts.

France 2

Les chansons de Charles Aznavour font aujourd'hui l'unanimité. Mais au début de sa carrière, certains textes ont été censurés. En 1955, la chanson Après l'amour est interdite sur les ondes : les paroles sont trop osées. Mais le titre ne disparaîtra jamais de son tour de chant. Un an plus tard, en 1956, avec Moi j'fais mon rond, Charles Aznavour se glisse dans la peau d'un proxénète. Je veux te dire adieu raconte les affres d'un mari cocu... Censuré !

Il défend le droit à la différence

Fini le registre coquin, mais Aznavour s'attaque aux tabous de la société. Mourir d'aimer, c'est l'histoire vraie d'une professeure condamnée pour une liaison avec un élève. Elle se suicide, le drame secoue la France. En 1972, l'homosexualité est encore un délit. Aznavour défend le droit à la différence dans Comme ils disent. Charles Aznavour, c'était aussi un regard sur notre société.

Le JT
Les autres sujets du JT
Charles Aznavour sur scène au Heineken Music Hall le 14 décembre 2013 à Amsterdam (Pays-Bas)
Charles Aznavour sur scène au Heineken Music Hall le 14 décembre 2013 à Amsterdam (Pays-Bas) (GREETSIA TENT / WIREIMAGE)