Nouvelle Union populaire écologique et sociale - Nupes

Résumé de la rubrique

La Nouvelle Union populaire écologique et sociale (également appelée Nupes) est une alliance politique conclue entre plusieurs partis de gauche en vue des élections législatives des 12 et 19 juin 2022. Impulsée par l'Union populaire, structure chargée de défendre la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle, elle a vu le jour début mai, lorsque La France insoumise (LFI) a conclu un accord bilatéral avec Europe Ecologie-Les Verts (EELV). D'autres accords ont été passés dans les jours suivants avec les autres partis de gauche : le Parti communiste français (PCF) et le Parti socialiste (PS). Selon cet accord, La France insoumise présentera des candidats dans 330 circonscriptions sur 577. Le pôle écologiste (EELV, Génération Ecologie, Génération.s...) présentera 100 candidats, le PS sera présent dans 70 circonsccriptions et le PCF dans 50 circonscriptions. Tous ces candidats partiront aux législatives sous la bannière de la Nupes, ce qui signifie qu'ils auront théoriquement le soutien de tous les partis composant cette alliance. En cas de victoire aux législatives, la Nupes a prévu de porter Jean-Luc Mélenchon au poste de Premier ministre. C'est l'un des points-clés des accords bilatéraux signés entre LFI et ses nouveaux partenaires. Sur le plan programmatique, ces accords listent des points de convergence importants du projet de Jean-Luc Mélenchon lors de l'élection présidentielle, comme la retraite à 60 ans, le blocage des prix, la VIe République ou la planification écologique. L'Europe a donné lieu à d'âpres négociations, notamment avec le Parti socialiste, au sujet de la "désobéissance" à certaines règles communautaires. Cette alliance n'est pas sans créer des frictions dans certaines circonscriptions. C'est pas exemple le cas dans la 14e circonscription du Rhône, où le candidat proposé par LFI, Taha Bouhafs, cible de nombreuses critiques, a jeté l'éponge. Autre cas emblématique : la candidature de l'"insoumise" Danielle Simonnet dans la 15e circonscription de Paris écartant de fait celle de la socialiste Lamia El Aaraje, qui avait pourtant battu sa concurrente lors d'une élection partielle en 2021.