Fabien Roussel

Résumé de la rubrique

Sa candidature remet le PCF en pleine lumière. Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste, portera la voix du vieux parti de Georges Marchais à la présidentielle. Une première depuis 2007. Lors des deux dernières élections, en 2012 et 2017, le PCF s'était rangé derrière Jean-Luc Mélenchon. Cette fois-ci, plus question de s'effacer derrière le leader "insoumis". Au contraire, les communistes font tout pour se distinguer de leurs anciens camarades.

Un ex-journaliste. A la barre donc, Fabien Roussel, partisan de longue date d'une candidature autonome du PCF à la présidentielle. En 1997, l'ancien journaliste entre en politique à l'âge de 28 ans comme conseiller com de Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au Tourisme. Il est élu, pour la première fois, en 2014, comme conseiller municipal à Saint-Amand-les-Eaux (Nord). Trois ans plus tard, il entre à l'Assemblée nationale comme député du Nord. Fin 2018, il s'impose face à Pierre Laurent à la tête du PCF.

Des accusations d'emploi fictif. Le candidat communiste s'est retrouvé dans la tourmente après la publication, fin février, d'une enquête de Mediapart qui assure n'avoir retrouvé aucune trace de son activité en tant qu'ancien assistant parlementaire de l'ex-député du Nord Jean-Jacques Candelier. D'où la question : Fabien Roussel a-t-il été rémunéré pendant cinq ans grâce à des fonds de l'Assemblée nationale alors qu'il travaillait en réalité pour le PCF ? Sur Europe 1, le candidat s'est vigoureusement défendu, assurant que son travail se retrouvait "dans tous les discours, les questions écrites, les lois déposées par Jean-Jacques Candelier". 

Le programme des "jours heureux". "Fabien Roussel, la France des jours heureux", proclame le slogan officiel de sa campagne. Afin de rendre la banane aux Français, le député affiche un programme résolument communiste : la retraite à 60 ans, la semaine de 32 heures, une augmentation des pensions de retraite et du smic, à 1 500 euros net. Le candidat a également promis, s'il est élu, le permis de conduire gratuit pour les moins de 25 ans.