← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Petite-Chaux

Résumé du premier tour

Les résidents de Petite-Chaux se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 pour les élections municipales. 4,16 points, c'est la hausse entre la participation au 1er tour des élections municipales en 2014 et cette année. 74,53 % des citoyens se sont exprimés, par rapport à 70,37 % la dernière fois. Cette année, la part d'électeurs du Doubs s'étant déplacés aux urnes (62,85 %) a baissé en comparaison avec le scrutin précédent (77,56 %).

Si au moins le quart des inscrits et plus de 50 % des électeurs glissent un bulletin pour un candidat, celui-ci est élu au conseil municipal.

À Petite-Chaux, qui est en pole position au 1er tour des élections municipales 2020 ?

Les 11 sièges du conseil municipal de Petite-Chaux (25) ont donc déjà été assignés dès le premier tour des élections municipales 2020. Avec 89,74 % des votes, Christophe Cordier se retrouve en tête du premier tour des élections municipales. 88,46 % des votants ont fait le choix d'appuyer Arnaud Langel et Alexandra Quoniam. Sébastien Dhôte (87,17 %), Patrick Guglielmetti (87,17 %), Stéphane Kziazyk (87,17 %), Lionel Robbe (87,17 %), Pierre-François Bourgeois (79,48 %), Ludovic Martin (74,35 %), Daniel Lefevre (70,51 %) et Patricia Todeschini (60,25 %) se sont assuré un siège au conseil municipal grâce à leur score élevé.

La prochaine étape est l'élection du maire dans les rangs des nouveaux conseillers municipaux, par ces derniers.

Résultats du premier tour - Petite-Chaux

Abstention : 25.47% Participation : 74.53%

Résultats détaillés du tour 1

  • Christophe CORDIER, 89.74%



    Christophe CORDIER

    89.74 %

    70 votes

  • Arnaud LANGEL, 88.46%



    Arnaud LANGEL

    88.46 %

    69 votes

  • Alexandra QUONIAM, 88.46%



    Alexandra QUONIAM

    88.46 %

    69 votes

  • Sébastien DHÔTE, 87.17%



    Sébastien DHÔTE

    87.17 %

    68 votes

  • Patrick GUGLIELMETTI, 87.17%



    Patrick GUGLIELMETTI

    87.17 %

    68 votes

  • Stéphane KZIAZYK, 87.17%



    Stéphane KZIAZYK

    87.17 %

    68 votes

  • Lionel ROBBE, 87.17%



    Lionel ROBBE

    87.17 %

    68 votes

  • Pierre-François BOURGEOIS, 79.48%



    Pierre-François BOURGEOIS

    79.48 %

    62 votes

  • Ludovic MARTIN, 74.35%



    Ludovic MARTIN

    74.35 %

    58 votes

  • Daniel LEFEVRE, 70.51%



    Daniel LEFEVRE

    70.51 %

    55 votes

  • Patricia TODESCHINI, 60.25%



    Patricia TODESCHINI

    60.25 %

    47 votes

  • Guillaume BIDU, 57.69%



    Guillaume BIDU

    57.69 %

    45 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 146 habitants
  • 106 inscrits
  • Votants79 inscrits 74.53%
  • Abstentionnistes27 inscrits 25.47%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Une femme en été. Anne Hidalgo, son vélo, sa bataille

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Petite-Chaux : le contexte politique des élections municipales

Le conseil municipal des communes françaises sera renouvelé à l'issue des élections des 15 mars et 22 mars 2020. Le fonctionnement du scrutin pour les communes de moins de 1 000 habitants diffère quelque peu de celui des plus grandes villes. En effet, dans ce cas spécifique, les citoyens votent non pas pour une liste, mais directement pour des candidats (ceux dont la candidature a officiellement été retenue).

Qui sera candidat à Petite-Chaux pour les Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des Municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats suivants. Guillaume Bidu se porte candidat. Pierre-François Bourgeois, Christophe Cordier, Sébastien Dhôte, Patrick Guglielmetti, Stéphane Kziazyk, Arnaud Langel, Daniel Lefevre, Ludovic Martin, Alexandra Quoniam, Lionel Robbe et Patricia Todeschini se présentent également aux élections.

Pour information : au premier tour, les candidats ont la possibilité d'être élus à condition d'atteindre une majorité absolue et d'avoir reçu les voix de plus du quart des électeurs inscrits sur les listes. Dans l'éventualité d'un second tour, ils doivent obtenir une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Petite-Chaux : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les citoyens de Petite-Chaux iront aux bureaux de vote, les 15 et 22 mars 2020, pour élire le nouveau conseil municipal, dans le cadre des élections municipales 2020. Il faut avoir plus de 18 ans, résider ou payer ses impôts dans la commune, apparaître sur les listes électorales, et être français ou ressortissant de l'Union européenne pour prendre part à ces élections.

Point sur les Municipales de 2014 : à quoi ressemblaient-elles ?

Pour les électeurs d'une ville de moins de 1000 habitants, un scrutin particulier s'applique lors des municipales : il s'agit d'un vote plurinominal avec panachage. Cela signifie que les électeurs choisissent plusieurs candidats en même temps et, par ailleurs, sont libres de désigner des membres de deux listes différentes.
À Petite-Chaux, le 23 mars 2014, se déroulait l'élection de 11 membres du conseil municipal, dès le soir du premier tour. Accompagnés par Pierre Roussel, Christophe Cordier, Jean-Marc Wurgler, Stéphane Kziazyk mais aussi Colette Favrot et Albert Jeannerod, Patrick Guglielmetti, Hugues Todeschini et Fabrice Mesnier avaient accepté le devoir, de la part des Petits-Chauliens, de gérer cette municipalité.
Aux dernières élections, 76 personnes ont donné leur opinion, pour 108 inscrits : on recense donc d'assez nombreux votants. À titre de comparaison, en 2008, la participation aux élections municipales a pu atteindre 67,92 % : une hausse s'est ainsi fait sentir.

La tendance était-elle la même à l'occasion des précédentes élections ?

2017 a été l'année des dernières Présidentielles. Depuis les précédentes élections municipales, il y aura eu plusieurs élections. Sur la commune de Petite-Chaux, l'analyse comparative des résultats obtenus au premier tour des élections présidentielles de 2017 indique que ces derniers étaient identiques à l'ensemble du territoire.
Le suffrage du premier tour a avantagé Emmanuel Macron (En marche !) ainsi que Marine Le Pen (Front national) : ils ont emporté respectivement 32,53 % et 22,89 % des suffrages, devant François Fillon (Les Républicains) qui a obtenu un score de 20,48 %. La distribution des votes au deuxième tour a mis en avant Emmanuel Macron qui a récolté 66,2 % des votes des habitants de Petite-Chaux. 86 Petits-Chauliens sont allés voter lors du second tour des Présidentielles de 2017 (78,9 %) tandis que le taux de participation en 2012 était de 79,31 %. On note en conséquence une baisse différente de l'évolution à l'échelle du pays (-5,8 points).

Quelques informations sur Petite-Chaux

Les élections municipales, qui se tiendront les 15 et 22 mars prochains, sont l'occasion pour les habitants de Petite-Chaux de choisir leurs futurs conseillers municipaux. En général, ce vote très local sert à prendre le pouls de la commune et identifier les problématiques qui sont les siennes, problématiques qui s'expliquent au travers des chiffres socio-économiques.

Petite-Chaux : comment est sa population ?

Petite-Chaux se situe dans le Doubs. 143 individus résident dans ce hameau. Aux côtés de Petite-Chaux, on retrouve Remoray-Boujeons, Chapelle-des-Bois ou également Gellin. Ces dernières font partie des communes qui forment la Communauté de Communes des Lacs et Montagnes du Haut-Doubs. Les habitants sont peu âgés (la majorité a entre 25 et 54 ans), même si 23,33 % des résidents ont entre 55 et 64 ans. Le nombre des résidents issus de l'immigration est assez élevé (11,72 %).

Revenus, emploi, immobilier ... Est-il possible d'associer Petite-Chaux à un niveau de vie confortable ?

Le marché de l'emploi est-il dynamique à Petite-Chaux ? La réponse à partir des statistiques qui suivent. Les Petits-Chauliens sont actifs à hauteur de 51,03 % de la population (à savoir près de 74 habitants). 68,75 % de la population active figure parmi les employés et ouvriers. Le taux de chômage des hommes est majoritaire dans l'agglomération petites-chaulienne où 5 % de la population totale sont à la recherche d'un travail.
Dans l'ensemble, le niveau de vie des Petits-Chauliens est bien plus élevé que la moyenne de la France. En 2014, le revenu médian s'élevait à 20 000 €. À Petite-Chaux, il était de 30 462 € par an durant l'année 2016.
Finalement, le marché immobilier reste un très bon indicateur du dynamisme d'une ville : les Petits-Chauliens sont-ils davantage locataires ou propriétaires, habitent-ils plutôt des maisons ou bien des appartements ? Tendances dans la location petites-chaulienne : les appartements non HLM de 2 pièces représentent environ 5 % du marché et on compte plus de 3 % de locataires d'appartement non HLM de 3 pièces. Les propriétaires sont respectivement 20 % à acheter une maison de 4 pièces et 35 % à choisir une maison de 6 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, cadre … Fait-il bon vivre à Petite-Chaux ?

Afin de répondre aux besoins des habitants de Petite-Chaux, on peut dire que les infrastructures manquent un peu, si on regarde les équipements essentiels à la qualité de vie (hôpitaux, gares, écoles...). Avec un total global de 30 enfants, âgés de 0 à 15 ans, un assez grand nombre de familles ont élu domicile à Petite-Chaux si on compare ces chiffres au nombre total d'habitants.
Pour s'assurer de la qualité de vie dans une commune, il est bon de prendre en compte la possible présence de pollution. Le saviez-vous ? L'eau se révèle à 100 % conforme côté qualité. Rien de particulier n'a été détecté, tant sur le plan microbiologique​ que physico-chimique​. C'est ce qui est précisé par L'observatoire national de l'eau.