Cet article date de plus d'un an.

Peinture : les Soleils de Gustave Caillebotte, une inspiration pour Van Gogh

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Peinture : les Soleils de Gustave Caillebotte, une inspiration pour Van Gogh
Article rédigé par France 2 - M.Berrurier, J.-M.Lequertier, A.Pancari, C.Paris, INA, A.Boulet
France Télévisions
France 2
Mercredi 11 janvier, le choix du 20 Heures explique pourquoi le tableau "Les Soleils, jardin du Petit Gennevilliers" de Gustave Caillebotte est un tableau phénoménal.

Le tableau Les Soleils, jardin du Petit Gennevilliers de Gustave Caillebotte a intégré les collections du musée d'Orsay à Paris. À la fin du XIXᵉ siècle, alors que les impressionnistes peignent de nombreux portraits de femmes, Gustave Caillebotte innove en faisant le portrait de tournesols. Il les représente dans un jardin, comme s'ils étaient encore vivants.  

Un peintre innovant 

Situés au premier plan du tableau, les tournesols jaunes provoquent un effet immersif pour le spectateur, qui a l'impression d'être aspiré à l'intérieur du cadre. "Il cherche à trouver le point de vue le plus neuf, le plus moderne", explique Paul Perrin, directeur des Collections, Musée d’Orsay (Paris). Magicien de l'image, Gustave Caillebotte s'est inspiré des débuts de la photographie en travaillant ses cadrages. Les Soleils de Caillebotte vont fasciner Van Gogh qui peindra, deux ans plus tard, de nombreuses versions de ses fameux Tournesols. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.