Election présidentielle en Algérie

En Algérie, les électeurs sont appelés aux urnes le 18 avril 2019 pour désigner le nouveau chef de l'Etat. Ce scrutin doit se tenir dans un climat tendu : depuis l'annonce de la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat, un mouvement de contestation massif est en effet né dans le pays. Un collectif d'opposants dénonce ainsi "un ras-le-bol généralisé".

A la tête de l'Algérie depuis 1999, le président Bouteflika, 82 ans, est très affaibli physiquement depuis son AVC en 2013. Et l'annonce de sa candidature à un nouveau mandat paraît servir uniquement les intérêts du régime en place. Depuis la fin février, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues et, pour l'instant, le pouvoir semble incapable de répondre à la protestation, ce qui crée une forte instabilité et une incertitude pour l'avenir politique du pays.

123456789