Algérie : un ex-fidèle de Bouteflika élu, la rue gronde

Un fidèle de Bouteflika a été élu président de la République, un scrutin boycotté par les Algériens. Abdelmadjid Tebboune a éliminé dès le premier tour tous ses adversaires, mais la grogne continue.

Depuis Alger, l'envoyée spéciale de France Télévisions, Anne-Charlotte Hinet, revient sur l'élection d'Abdelmadjid Tebboune. "Un nouveau président accueilli avec le plus grand scepticisme par les Algériens qui ont massivement délaissé le scrutin, mais qui dans son premier discours a tenté de donner des gages aux contestataires", explique la journaliste. Abdelmadjid Tebboune veut en effet une révision de la constitution qu'il veut soumettre à référendum, veut lutter contre la corruption, et veut tendre la main à ceux qui ont boycotté le scrutin en constituant un gouvernement avec des jeunes ministres.

"Un enfant du système"

"Son discours visait à apaiser la rue qui une nouvelle fois vendredi a hurlé son mécontentement. Une marée humaine dans les rues d'Alger dénonce un 'enfant du système', dont ils cherchent à se débarrasser depuis dix mois", continue Anne-Charlotte Hinet. L'armée répète qu'elle ne tolérera pas de manifestation après l'élection. Y aura-t-il épuisement du mouvement ou haussement de ton ? La question demeure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nouveau président algérien Abdelmadjid Tebboune à Alger, le 13 décembre 2019.
Le nouveau président algérien Abdelmadjid Tebboune à Alger, le 13 décembre 2019. (BILLAL BENSALEM / NURPHOTO / AFP)