Cet article date de plus d'un an.

Faits divers : Interpol lance un appel inédit pour identifier 22 femmes tuées dans le passé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Faits divers : Interpol lance un appel inédit pour identifier 22 femmes tuées dans le passé
Article rédigé par France 2 - O.Longueval, O.Martin, B.Millaud, N.Berthelot
France Télévisions
France 2
Interpol a décidé de lancer une campagne inédite avec Identify me. C’est un appel à témoins pour tenter de découvrir l’identité de 22 femmes retrouvées mortes en Allemagne, Belgique et Pays-Bas, dont les meurtres n’ont jamais été résolus.

22 visages pour 22 femmes, dont l’identité reste un mystère, et retrouvées mortes ces 40 dernières années. Pour la première fois, Interpol divulgue des documents comme des objets personnels ou des indices, jusqu’ici gardés secrets. L'organisation lance un appel inédit au grand public pour donner un nom à ces femmes. Aujourd'hui, les enquêteurs comptent sur les proches des victimes pour se manifester. “Peut-être qu’un élément unique, un nom suffirait pour aider l’enquête à confirmer une identité, précise François-Xavier Laurent, gestionnaire des bases ADN d’Interpol.  

De potentielles victimes françaises 

Les corps ont été retrouvés dans trois pays : Pays-Bas, Belgique et Allemagne. Les localisations exactes ont été recensées dans des notices noires, réservées normalement aux enquêteurs, qui précisent des caractéristiques physiques. Interpol n’exclut pas la possibilité que des victimes soient françaises. Si le dispositif s’avère efficace, il n’exclut pas de l’étendre à d’autres pays parmi les 195 états membres de l’organisation.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.