Cet article date de plus d'un an.

Prix du carburant : la marge des distributeurs trop importante pour que le prix baisse ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Prix du carburant : la marge des distributeurs trop importante pour que le prix baisse ?
Article rédigé par France 2 - C. Rougerie, C. Tixier, K. Toufik, A. Guin
France Télévisions
France 2
En France, le SP95 revient à 90 centimes, contre 86 en Espagne et 83 en Allemagne. Un prix justifié par la trop forte marge des distributeurs depuis plusieurs mois selon une association de consommateurs.

Des prix à la pompe toujours élevés, alors que le cours du pétrole baisse. La CLCV pointe du doigt des marges trop importantes pour les distributeurs. De 18 centimes début 2022, la marge a baissé au moment du choc pétrolier lié à la guerre en Ukraine et atteint désormais des sommets, 29 centimes en avril 2023. Les distributeurs reconnaissent des augmentations considérables de leurs coûts répercutés sur les consommateurs dernièrement. Mais selon eux, cette hausse est justifiée par des frais de transports et de stockage très importants ces derniers mois. 

La France, l’un des pays où l’essence est la plus chère

Michel-Edouard Leclerc, patron de Leclerc, désigne lui un autre responsable, les groupes pétroliers, qui doivent d’abord baisser leurs prix. La France est l’un des pays de la zone Euro où le prix des carburants est le plus élevé. Hors taxe, le SP95 revient à 90 centimes, contre 86 en Espagne et 83 en Allemagne. Les pétroliers arguent que cela est dû aux grèves contre la réforme des retraites et à l’embargo russe. Le gouvernement a redemandé aux distributeurs de baisser le prix des carburants plus vite. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.