Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : le journaliste français, Arman Soldin, tué par des roquettes russses

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Guerre en Ukraine : le journaliste français, Arman Soldin, tué par des roquettes russses
Article rédigé par France 2 - D. Olliéric, A. Hanquet, M. Biden, F. Cardoen
France Télévisions
France 2
Arman Soldin, journaliste français de 32 ans à l’Agence France Presse, a trouvé la mort, hier, près de Bakhmout. Il a été touché par une salve de roquettes russes. Le parquet français a ouvert une enquête pour crimes de guerre.

Arman Soldin prenait la pause en souriant dans les tranchées. Hier, le journaliste de 32 ans a trouvé la mort, sous une pluie de roquettes, près de Bakhmout. Il connaissait bien la ligne de front ukrainien, et avait notamment filmé cette vidéo, où il expliquait que les missiles tombaient à moins de 50 mètres. “C’est de la pure terreur”, écrivait-il. En mars, l’année dernière, il avait raconté les horreurs de Boutcha et d’Irpin.  

3 journalistes français morts depuis le début de la guerre 

Le journaliste ne filmait pas que des batailles, il mettait aussi en avant la vie des gens ordinaires. “C’est une personne très souriante, très bienveillante. Il savait faire rire et rassurer”, détaille Robin Panfili, ami du journaliste. A l’Agence France presse, qui l’employait, l’émotion est immense. Ses confrères étaient présents pour lui rendre hommage. Le journaliste filmait au cœur de la guerre en Ukraine, pour que le monde sache. 11 journalistes, fixers et chauffeurs ont payé de leur vie leur engagement. Parmi eux, trois Français.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.