← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Mons-en-Montois

Résumé du premier tour

Les élections municipales se sont déroulées à Mons-en-Montois, où les citoyens étaient attendus ce 15 mars 2020. La commune rapporte un taux de participation d'à peine 45,48 %, un score très faible qui interroge sur l'impact hypothétique du coronavirus sur ces élections. La proportion de citoyens s'étant mobilisés au niveau du département (Seine-et-Marne) a baissé en comparaison avec l'élection précédente : 65,38 % contre 48,69 % cette année.

Pour cette élection, dès lors qu'un candidat obtient plus de 50 % des votes et le quart des suffrages des inscrits, il est élu au conseil municipal.

Mons-en-Montois : quels sont les résultats du premier tour des élections municipales 2020 ?

À Mons-en-Montois (77), les jeux sont donc faits dès le 1er tour de ces municipales 2020 étant donné que les 11 places du conseil ont déjà toutes été attribuées. Résultats du 1er tour des élections municipales : Alain Blondel est premier avec 96,75 % des voix. Jean-François Gibault, pour sa part, a l'appui de 96,10 % des électeurs. Le décompte des votes indique que la troisième position du podium est occupée par Bruno Demaegdt et Olivier Garnier qui ont récolté 93,50 % des votes en leur faveur. Isabelle Delettre (92,85 %), Patrice Iob (90,25 %), Thierry Laurent (88,96 %), Fabien Minost (88,96 %), Delphine Gressiez (84,41 %), Stéphane Timon (82,46 %) et Antoine Gomez (75,32 %) figurent parmi les candidats élus ayant également réalisé un score élevé.

Les bulletins de vote de ce hameau ont été comptabilisés : il y a eu 3,61 % de votes blancs et 3,61 % de bulletins non recevables.

Les nouveaux membres du conseil municipal ayant été élus, ils sont maintenant invités à désigner – parmi eux – celui ou celle qui obtiendra le statut de maire de la ville.

Résultats du premier tour - Mons-en-Montois

Abstention : 54.52% Participation : 45.48%

Résultats détaillés du tour 1

  • Alain BLONDEL, 96.75%



    Alain BLONDEL

    96.75 %

    149 votes

  • Jean-François GIBAULT, 96.1%



    Jean-François GIBAULT

    96.1 %

    148 votes

  • Bruno DEMAEGDT, 93.5%



    Bruno DEMAEGDT

    93.5 %

    144 votes

  • Olivier GARNIER, 93.5%



    Olivier GARNIER

    93.5 %

    144 votes

  • Isabelle DELETTRE, 92.85%



    Isabelle DELETTRE

    92.85 %

    143 votes

  • Patrice IOB, 90.25%



    Patrice IOB

    90.25 %

    139 votes

  • Thierry LAURENT, 88.96%



    Thierry LAURENT

    88.96 %

    137 votes

  • Fabien MINOST, 88.96%



    Fabien MINOST

    88.96 %

    137 votes

  • Delphine GRESSIEZ, 84.41%



    Delphine GRESSIEZ

    84.41 %

    130 votes

  • Stéphane TIMON, 82.46%



    Stéphane TIMON

    82.46 %

    127 votes

  • Antoine GOMEZ, 75.32%



    Antoine GOMEZ

    75.32 %

    116 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 482 habitants
  • 365 inscrits
  • Votants166 inscrits 45.48%
  • Abstentionnistes199 inscrits 54.52%
  • Votes blancs6 inscrits 3.61%

Article à la une des élections

Municipales : en Loire-Atlantique, une élection annulée à cause de l’abstention

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Mons-en-Montois : le contexte politique des élections municipales

Avec les élections des 15 mars et 22 mars 2020, le conseil municipal des communes françaises va être renouvelé. Les communes de moins de 1 000 habitants sont soumises à un mode de scrutin particulier, dans le sens où les citoyens ne votent pas pour une liste, mais directement pour les candidats qui ont validé leur candidature.

À Mons-En-Montois, quels sont les candidats pour les élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats suivants. Alain Blondel est candidat. Ils sont également candidats : Isabelle Delettre, Bruno Demaegdt, Olivier Garnier, Jean-François Gibault, Antoine Gomez, Delphine Gressiez, Patrice Iob, Thierry Laurent, Fabien Minost et Stéphane Timon.

Il est nécessaire de rappeler que les critères pour être élu dès le premier tour requièrent que le candidat atteigne une majorité absolue et qu'au moins le quart des citoyens présents sur les listes aient voté en sa faveur. Pour être élu à l'issue du second tour, si celui-ci s'impose, le candidat devra obtenir une majorité relative. Celui-ci peut alors accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Mons-en-Montois : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le nouveau conseil municipal de Mons-en-Montois sera désigné dans le cadre des élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Si vous réunissez les critères suivants, vous pourrez aller voter : être majeur, être français ou ressortissant d'un pays membre de l'UE, être présent sur les listes électorales françaises et payer ses impôts ou habiter dans la commune concernée.

2014, les dernières élections municipales faisaient l'actualité : quelles étaient les tendances ?

C'est un scrutin plurinominal avec panachage qui régit les municipales, pour les villes de moins de 1000 habitants seulement. Dans ces municipalités, les électeurs peuvent voter pour plusieurs candidats en même temps et peuvent choisir des membres de deux listes différentes.
À Mons-en-Montois, 11 membres du conseil municipal ont été élus dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014. Les candidats Jean-François Gibault et Thierry Laurent, avec Clovis Delettre, Jean-Marie Minost, Bruno Demaegdt, Antoine Gomez mais aussi Isabelle Delettre et Delphine Dhetz à leurs côtés, étaient chargés, par les Montoyens, d'administrer la municipalité.
Les bureaux de vote ont recueilli assez peu de votes (227, par rapport à un total de 366 inscrits). Une forte baisse s'est fait sentir, en comparaison avec la participation de 73,7 % des élections municipales, en 2008.

Y a-t-il eu une continuité entre cette élection et les suivantes ?

2017 : c'est l'année des précédentes élections présidentielles, alors que les dernières Municipales ont vu plusieurs types de scrutin dans l'intervalle. En comparant aux résultats au niveau du pays, les voix des résidents de Mons-en-Montois étaient différentes de celles du reste des citoyens français lors du premier tour des précédentes élections présidentielles.
Le premier tour a vu se démarquer Marine Le Pen (Front national) mais également Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) qui ont obtenu, respectivement, 29,61 % et 23,03 % des suffrages. Derrière, François Fillon (Les Républicains) a enregistré un score de 17,43 %. Marine Le Pen a été désignée par les électeurs de Mons-en-Montois qui l'ont élue à 52,77 %. 80,54 % (soit 298 votants) : tel était le taux de participation des résidents de Mons-en-Montois au second tour des dernières Présidentielles, tandis qu'ils étaient 86,58 % à faire le déplacement en 2012.
Les élections européennes 2019 se sont avérées bénéfiques pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (31,12 % des votes) ainsi que pour Europe Écologie (12,24 %).

Mons-en-Montois : les informations clefs

Écologie, mobilité, accès aux soins... tels sont les premiers enjeux socio-économiques au cœur des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Mons-en-Montois.

De quels milieux proviennent les habitants de Mons-en-Montois ?

Mons-en-Montois est une ville de Seine-et-Marne, accueillant 452 habitants. Elle est grande de. On notera qu'avec ce hameau, Montigny-le-Guesdier, Donnemarie-Dontilly ou également Sognolles-en-Montois comptent parmi les villes qui entrent dans la composition de la Communauté de Communes Bassée-Montois. Les résidents montoyens restent peu âgés : la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans alors que 25,89 % ont entre 55 et 64 ans. Les immigrés sont peu présents dans la ville de Mons-en-Montois où ils représentent 4,66 % de la population.

Quel est le niveau de vie au sein de la ville de Mons-en-Montois ?

Grâce aux chiffres suivants, on a la possibilité d'avoir une image globale du marché du travail à Mons-en-Montois. Parmi une population active de 47,52 % (près de 216 Montoyens), 60,91 % des actifs sont des employés et professions intermédiaires. Les hommes sont plus concernés par le chômage : ils constituent plus de la moitié des chômeurs en ville (environ 11 % de la population en âge de travailler).
En France, les foyers ont perçu un revenu annuel médian de 20 000 € en 2014. Les calculs à Mons-en-Montois se révèlent plus élevés que ceux du pays au cours de l'année 2016 : les Montoyens ont déclaré toucher en moyenne 22 256 € par an.
Le marché immobilier d'une commune est aussi un bon indicateur de son dynamisme et du niveau de vie en général. Avec plus de 4 % de la demande pour les maisons non HLM de 3 pièces et moins de 3 % pour les maisons non HLM de 4 pièces, ces types de logements sont les plus loués à Mons-en-Montois. À y regarder de plus près, on observe que le choix des propriétaires se porte à environ 22 % sur l'achat d'une maison de 4 pièces et à un peu plus du quart sur une maison de 6 pièces.

La qualité de vie à Mons-en-Montois plus dans le détail

La qualité de vie dans une commune passe également par le nombre d'infrastructures (hôpitaux, écoles, gares...) établies dans cette dernière. On peut dire qu'elles manquent un peu à Mons-en-Montois. Avec 80 enfants (de 0 à 15 ans), il est clair que les familles sont assez nombreuses dans la ville en comparaison avec son nombre total d'habitants.
Savoir à quel point un territoire est pollué apporte une information importante sur la qualité de vie sur les lieux. Que penser de la qualité de l'eau ? Elle se révèle conforme à 100 % sur deux plans : niveau microbiologique ​et niveau physico-chimique. Vérifiez les données de L'observatoire national de l'eau pour en savoir plus.