Économie : la dette coûtera moins cher à l'État

Conséquence des faibles taux d'intérêt, la dette française va coûter 10 milliards d'euros de moins que ce qui était prévu. Une aubaine pour l'État.

FRANCE 2

10 milliards d'euros : c'est exactement le prix de l'ensemble des mesures annoncées pour répondre à la crise des "gilets jaunes". Et coup de chance pour l'État français, c'est aussi l'économie qui va être réalisée par rapport aux estimations dans le remboursement de la dette. En 2019, la France doit en effet rembourser 42 milliards d'euros, mais cela tombera à 32 milliards en 2021. En cause, Bercy pensait que le taux d'intérêt allait être augmenté par la Banque centrale européenne (BCE), mais il restera en fait très bas, à hauteur de 0,5%.

Moins bonne nouvelle pour l'Europe

"Ça veut dire aussi que la France fait partie des valeurs refuges, ou en tout cas crée une certaine sécurité chez les investisseurs", souligne Mathieu Plane, économiste à l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques). En revanche, cette bonne nouvelle pour la France n'en est pas vraiment une pour l'Europe. Ces taux d'intérêt très bas sont la conséquence d'une croissance décevante en 2018. La Commission européenne a revu ses prévisions à la baisse pour la zone euro, de 1,7% à 1,5%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances de Bercy (Paris).
Le ministère de l'Economie et des Finances de Bercy (Paris). (BERTRAND GUAY / AFP)