VRAI OU FAKE L'Europe réglemente-t-elle vraiment la taille des concombres et des étiquettes de soutiens-gorge, comme l'affirme François-Xavier Bellamy ?

François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains aux éléctions européennes, s'est indigné de ces supposées normes lors d'une matinale radio. Nous avons vérifié auprès de la Commission européenne. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

"On a besoin d'Europe", mais "là où elle est nécessaire". Invité de RTL, mercredi 27 février, François-Xavier Bellamy a regretté que Bruxelles s'occupe, selon lui, de sujets trop anecdotiques. "Une Europe qui vient déterminer des normes sur la taille des étiquettes de soutien-gorge, ou la taille des concombres, c’est une Europe qui ne nous aide pas à trouver notre place dans la mondialisation", s'est indigné la tête de liste Les Républicains aux élections européennes. Mais l'UE réglemente-t-elle véritablement cela ?

Aucune norme sur la taille des étiquettes de lingerie

Nous avons inspecté les étiquettes de soutiens-gorge dans une boutique de lingerie parisienne. Nous avons pris trois marques au hasard, et les étiquettes ne sont pas identiques. "Je n'ai jamais entendu parler de règle sur la taille des étiquettes", nous confie Stéphanie Lherminier, la gérante du commerce.

N’en déplaise à la tête de liste des Républicains, François-Xavier Bellamy, concernant la lingerie, il n’existe aucune norme sur la taille des étiquettes. "Le règlement ne stipule pas de taille d’étiquette. Ce qu’on impose aux producteurs, c’est de mettre sur l’étiquette en quoi est fait le soutien gorge pour que toutes les consommatrices européennes sachent ce qu’elles achètent", affirme Guillaume Roty, porte-parole de la Commission européenne en France. 

L’UE ne règlemente plus ni la taille ni la courbure des concombres

Et sur la taille des concombres alors ? Y-a-t-il une norme européenne ? "Sur le concombre, il n’y a pas de règlement, il n’y a pas de contrainte en terme de taille, de poids, de courbure, je ne peux pas vous montrer un texte qui dit : il faut que le concombre respecte telle ou telle condition", poursuit Guillaume Roty.

Depuis 2009, l’Union européenne ne règlemente plus ni la taille ni la courbure des concombres. Pas plus que celle des pastèques, ou des melons. Cette rengaine sur la courbure des cucurbitacés a comme un goût de déjà-vu chez les Républicains. "Il y a six mois, il y avait une directive sur la courbe du concombre, franchement !", affirmait ainsi Nicolas Sarkozy le 30 juin 2016. Un mois plus tôt, l'ancien président de la République à la tribune affirmait aussi : "Ils nous sortent des trucs invraisemblables, alors ils ont passé la courbe du concombre, ça a été un élément extrêmement important."

Contacté, François-Xavier Bellamy ne nous a pas répondu.

Le JT
Les autres sujets du JT
(L'OEIL DU 20 HEURES / FRANCE 2)