Cet article date de plus d'un an.

Pâques : les chocolats subissent l’inflation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Les rayons dédiés aux chocolats de Pâques se vident moins rapidement que d'habitude.
Pâques : les chocolats subissent l’inflation Les rayons dédiés aux chocolats de Pâques se vident moins rapidement que d'habitude. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - C.Azzopardi, A.Cécilia-Joseph, S.Loeb, S.Ripaud
France Télévisions
France 2
Les œufs de Pâques coûteront plus cher cette année ce qui inquiète les pâtissiers et chocolatiers qui redoutent une baisse de leurs ventes.

La traditionnelle chasse aux œufs est encore très appréciée dans de nombreux foyers. Mais elle se double désormais d’une chasse aux prix. "Moi, j’ai quatre enfants donc c’est un budget. Même en chocolat, ça reste quand même un peu cher", confie une maman. Les clients adaptent leur consommation et les rayons pleins se vident moins vite que d’habitude.

"On est obligés de s’adapter constamment"

Bruno Saladino est artisan chocolatier. L’inflation des matières premières le pousse à jongler. Sucre, beurre, lait et cacao, pas un seul ingrédient n’a échappé à la hausse des prix qui peut parfois atteindre 40%. "En un an, on a revu nos prix au moins trois ou quatre fois alors qu’avant c’était des prix stables (...). Là on est obligé de s’adapter constamment", affirme Bruno Saladino. Pour ne pas augmenter ses prix autant que l’inflation, le chocolatier a dû rogner un peu sur ses marges et diminuer la garniture. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.