Complément d'enquête, France 2

Complément d'enquête. La guerre de la viande

a revoir

Présenté parNicolas Poincaré

Diffusé le 28/01/2016Durée : 01h6

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Malgré un plan de soutien annoncé par Stéphane Le Foll, éleveurs et agriculteurs manifestent leur colère (à suivre en direct sur Francetvinfo) jeudi 28 janvier sur les routes de l'ouest français. "Complément d'enquête" propose un numéro sur "La guerre de la viande".

Fini l’âge d’or de la viande, quand elle était recommandée pour la croissance ? Au temps des Trente Glorieuses, sa consommation explose, mais depuis les années 80, la tendance s’inverse dans toute l'Europe. Au cœur de scandales sanitaires et écologiques, et maintenant soupçonné d’être cancérogène, le steak n’a plus la cote. Le courant végan, lui, devient plus visible. Les Français restent parmi les plus gros carnivores au monde, mais le paradis de l’entrecôte, c’est l’Argentine…

Et pourtant, la viande rouge reste un morceau de choix pour les industriels hexagonaux, un trésor des plus convoités. Après le porc l'été 2015, le cours du bœuf est chahuté : qui fait la loi sur le marché français ? Comment les prix sont-ils fixés ? Sur ce marché opaque, tous les coups sont permis. Un homme peut à lui seul faire basculer les cours à la hausse ou à la baisse, mais il cultive le secret… Inconnu du grand public, il se nomme Bigard. Le 28 janvier 2016, "Complément d'enquête" sur une guerre saignante et portrait du "roi du steak". 

Rapport choc et vidéo scandale

Si les éleveurs n'arrivent pas à sortir de la crise, c'est aussi que le consommateur boude le rayon boucherie, surtout depuis un rapport choc paru en octobre dernier. La charcuterie et les "viandes transformées" cancérogènes, la viande rouge "probablement" aussi, telles sont les conclusions, basées sur plus de 800 études, de l'Organisation mondiale de la santé.

Les Français vont-ils se dégoûter de leur sacro-saint steak-frites ? Entre vendeurs de "barbaque" et militants de la cause animale, pas de quartier. En octobre 2016 toujours, un mois décidément noir pour la viande rouge, éclate le scandale de l'abattoir d'Alès. C'est l'association de défense des animaux d'élevage L214 qui publie des images insoutenables d'"un carnage quotidien, d'une effroyable cruauté" envers cochons, vaches, chevaux ou moutons. De quoi vous couper l'appétit…

Au sommaire 

Dans l'ombre du steak 

Vous mangez ses steaks hachés, mais vous n'avez jamais vu son visage. Le roi du steak français s'appelle Jean-Paul Bigard. Inconnu du grand public, il refuse tout contact avec les journalistes. Il règne en maître sur le marché très fermé de la viande depuis qu'il a racheté la marque Charal.

Bigard, c'est 14 000 emplois, un chiffre d'affaires de 4,4 milliards d'euros en 2013. Pendant la crise du porc ou du bœuf, il traite d'égal à égal avec les ministres. Portrait d'un chef d'entreprise inflexible.
Un reportage de Julien Daguerre, Vincent Piffeteau et Niels Montel, suivi d'un entretien avec Nicolas Le Borgne, éleveur de porcs dans les Côtes-d'Armor.

Le paradis du bœuf 

Le paradis du bœuf, mais surtout du consommateur de viande, c'est l'Argentine. Le steak argentin ? Une image haut de gamme qui a fait le tour du monde : une viande goûteuse, tendre et toujours de qualité exceptionnelle !

Entre soupçons de traitement aux hormones et fermes-usines, la filière est-elle toujours à la hauteur de sa réputation ? Enquête dans les coulisses d'une industrie capitale pour un pays tout entier.
Un reportage de Jean-Karl Lambert, Annie Tribouart et Anne Cohen, suivi d'un entretien avec Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste à la Pitié-Salpêtrière.

Les anti-viande voient rouge

Au commencement, un collectif pour l'abolition du foie gras, qui réussit à médiatiser la question du gavage. Ces militants végétariens antispécistes obtiennent plusieurs victoires (contre Monoprix ou Charal, par exemple) après des actions médiatiques. Aujourd'hui, l'association L214 compte des centaines de membres et collecte plus de 500 000 euros de dons par an.

Sa méthode : créer le scandale en filmant les coulisses des élevages d'animaux. Ses objectifs : sensibiliser à la cause animale et inciter à ne plus manger de viande. Il y a quelques mois, c'est elle qui, avec une vidéo coup de poing, a réussi à faire fermer l'abattoir d'Alès.
Un reportage de Nathalie Sapena, Karine Guillaumain et Mikael Bozo, suivi d'un entretien avec Arnaud Daguin, chef cuisinier végétalien.

La rédaction de "Complément d'enquête" vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #Cdenquete.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==