Les phrases chocs de l'année 2013

Francetv info a rassemblé les citations marquantes de l'année, dont certaines sont entrées dans le langage courant.

Frédéric Beigbeder, un des signataires du manifeste des 343 salauds pour protester contre la pénalisation de la prostitution.
Frédéric Beigbeder, un des signataires du manifeste des 343 salauds pour protester contre la pénalisation de la prostitution. (MARTIN BUREAU / AFP / FRANCETV INFO)

Quel est le point commun entre François Hollande et Nabilla ? Certaines de leurs déclarations ont marqué le quotidien des Français. C'est souvent le cas des bourdes, fautes de français et élements de langage politiques, que le public reprend, déforme, caricature à volonté. L'année 2013 qui vient de s'écouler a offert quelques perles du genre. Morceaux choisis.

Jérôme Cahuzac "nie en bloc et en détail"

Pendant des mois, il a nié "en bloc et en détail" les informations de Mediapart selon lesquelles il avait un compte caché en Suisse. L'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, a finalement reconnu avoir été "pris dans une spirale du mensonge", après avoir avoué les faits sur son blog, en avril 2013.

"L'émotion" de Christiane Taubira

C'est l'un des événements les plus forts de l'année. Le débat puis le vote de la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels a déchaîné les passions. Dont celle de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui a multiplié les discours fracassants, à coups de références littéraires. Après le vote de la loi, elle salue le travail des députés, se dit "submergée par l'émotion" et s'adresse aux adolescents homosexuels, "blessés par des gestes, des mots, des actes". "Restez avec nous, gardez la tête haute, vous n’avez rien à vous reprocher", déclare-t-elle aussi.

LCP

"L'Eglise pauvre" du pape François

Il n'a pas été élu "personnalité de l'année" par le magazine Time pour rien. Par sa simplicité, le pape François a charmé les fidèles du monde entier, quitte à choquer les catholiques les plus "tradi". Cela a commencé par le choix du nom de François d'Assise, puis sa volonté de se consacrer aux pauvres. Ses piques à l'égard du monde de l'argent l'ont même fait passer pour un "marxiste" aux yeux de ses détracteurs.

(VINCENZO PINTO / AFP / FRANCETV INFO)

Hollande et "l'inversion de la courbe du chômage"

Ce n'est pas "la baisse", ni "le recul" du chômage qui a préoccupé le président de la République toute l'année, mais "l'inversion de la courbe". Une promesse risquée, que le chef de l'Etat et le ministre du Travail, Michel Sapin, ont affirmé pouvoir tenir d'ici au 31 décembre 2013. Le 28 novembre, les chiffres du chômage d'octobre font dire à François Hollande qu'elle est "amorcée".

(LIONEL BONAVENTURE / REUTERS / FRANCETV INFO)

La "banane" adressée à Christiane Taubira

L'année a été mouvementée pour la ministre de la Justice. En défendant le mariage pour tous et sa réforme pénale, Christiane Taubira s'est fait des ennemis et a essuyé de violentes attaques personnelles, dont certaines ouvertement racistes. La plus choquante sort de la bouche d'enfants, qui chantent "Mange ta banane, la guenon", lors d'un rassemblement de la Manif pour tous, à Angers.

Les 343 salauds et "leurs putes"

Ils voulaient "emmerder les féministes", c'est réussi. Mais les 343 salauds n'en sont pas sortis indemnes. Emmenés par l'écrivain Frédéric Beigbeder, les signataires du texte intitulé "Touche pas à ma pute", en voulant s'opposer au projet de pénalisation de la prostitution, ont fâché nombre de militants des droits des femmes. A tel point que certains, comme Nicolas Bedos, se sont sentis obligés de présenter des excuses.

Frédéric Beigbeder, un des signataires du manifeste des 343 salauds pour protester contre la pénalisation de la prostitution.
Frédéric Beigbeder, un des signataires du manifeste des 343 salauds pour protester contre la pénalisation de la prostitution. (MARTIN BUREAU / AFP / FRANCETV INFO)

Les "moments de grâce" de NKM dans le métro

Ses propos ont suscité l'hilarité des usagers du métro de Paris. Dans un entretien avec le magazine Elle, la candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, s'est égarée dans un élan lyrique pour vanter les "moments de grâce" vécus dans le métro parisien.

(ROMUALD MEIGNEUX /SIPA / FRANCETV INFO)

Le "Papaoutai" de Stromae

Le Papaoutai de Stromae, issu de son dernier album, est l'un des tubes de l'année, qu'on le veuille ou non. Se sortir son refrain de la tête est un vrai défi. Il a même donné lieu à une parodie impliquant Serge le lama : Lamaoutai.

La "routourne" de Franck Ribéry

Il est acclamé en tant que meilleur joueur d'Europe, mais son français laisse à désirer. Franck Ribéry cumule les maladresses, à chaque fois qu'on lui tend un micro. Cela fait partie du personnage, qui amuse beaucoup l'équipe du "Petit Journal" de Canal+. Mémorable : la "routourne" qu'il espère voir "vite tourner", au sujet des performances de son camarade Karim Benzema.

(BENOIT TESSIER / REUTERS / FRANCETV INFO)

La maladie de Dominique Bertinotti

Excepté François Hollande, personne ne savait. Dans un article accordé au journal Le Monde, fin novembre, la ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, révèle être atteinte d'un cancer du sein depuis plusieurs mois. L'ensemble de la classe politique souligne son "courage", mais certaines femmes, elles aussi malades, ont été choquées par son récit.

(CHARLES PLATIAU / REUTERS / FRANCETV INFO)

Manuel Valls et la "vocation" des Roms

Manuel Valls a chipé le siège de trublion du gouvernement à Arnaud Montebourg, en 2013. Le ministre de l'Intérieur a semé la zizanie dans l'équipe de Jean-Marc Ayrault, en affirmant : "Les Roms ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie." Une remarque perçue par certains comme un dérapage, qui a valu au ministre une plainte du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), classée sans suite.

(FRANCOIS NASCIMBENI / AFP / FRANCETV INFO)

Le "million d'amis" Facebook de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy sème des petits cailloux pour retrouver le chemin de la vie politique. En juillet, l'invalidation de ses comptes de campagne le pousse à se présenter devant le bureau politique de l'UMP, pour soutenir la collecte de dons destinée à rembourser ses frais. Il vient donner "un coup de main" et vanter sa popularité. "Dans le fond, à quoi cela sert-il d'avoir un million d'amis sur Facebook ?", lance-t-il, souriant.

Francetv info / France 2

Lance Armstrong : "Oui"

"Avez-vous déjà pris des substances interdites pour améliorer vos performances à vélo ? L'une de ces substances était-elle de l'EPO ? Avez-vous déjà utilisé des transfusions sanguines pour améliorer vos performances ?" Ces confessions-là n'ont pas suscité beaucoup de compassion. Lance Armstrong, champion de cyclisme déchu de ses sept Tour de France remportés entre 1999 et 2005, se contente de répondre par des "oui" contrits, aux questions d'Oprah Winfrey sur son dopage.

Oprah

L'"amour de ma vie" de Jodie Foster

Ce n'était pas un coming out. "Je l'ai fait il y a mille ans, à l'âge de pierre", assure Jodie Foster, lors de la cérémonie des Golden Globes. C'était une magnifique déclaration d'amour publique à la femme qui a partagé la vie de l'actrice pendant des années : "Je ne pourrais en aucune façon être ici sans remercier l'un des plus grands amours de ma vie : mon héroïque coparent, ex-compagne amoureuse et âme sœur, confesseur, partenaire de ski, conseillère, ma chère compagne pendant vingt ans, Cydney Bernard."

Vladimir Poutine et l'homosexualité de Tchaïkovksi

Lois anti-gay, persécutions : la communauté homosexuelle russe souffre d'une homophobie parfois très violente. Mais Vladimir Poutine s'en défend, en assurant que les Russes adorent le compositeur Tchaïkovski, bien qu'il soit homosexuel.

(MIKHAIL KLIMENTYEV / RIA-NOVOSTI / AFP / FRANCETV INFO)

Le "allô" de Nabilla

Impossible d'y échapper. L'expression "allô, non mais allô, quoi" de Nabilla nous sort par les yeux. Futée, la jeune femme révélée au public par la téléréalité en a fait une marque déposée,