Guerre en Ukraine : des familles arrêtées après avoir manifesté en Russie contre la guerre

Publié
Guerre en Ukraine : des familles arrêtées après avoir manifesté en Russie contre la guerre
France 2
Article rédigé par
L.Feuerstein, S.Agrabi, P.Acheré - France 2
France Télévisions

En Russie, Vladimir Poutine ordonne un contrôle total des médias et une répression massive. Jeudi 3 mars, des femmes et des enfants ont été arrêtés après avoir participé à une manifestation contre la guerre en Ukraine.

Cinq enfants russes âgés de 7 à 11 ans sont en état d’arrestation dans un fourgon surveillé par des policiers. Sur la pancarte d’une petite fille, nous pouvons lire "Non à la guerre". D’autres enfants sont en pleurs, car leurs mamans ont été mises derrière les barreaux. "Pourquoi ils ne te laissent pas sortir ?" demande l’enfant, "Parce qu’ils ne veulent pas que les gens se rassemblent contre la guerre", répond sa mère.

Les manifestants bientôt qualifiés d’extrémistes

Les familles sont conduites au commissariat, restent sur place pendant plusieurs heures avant d’être relâchées. Le délit : avoir manifesté pacifiquement devant l’ambassade ukrainienne à Moscou. Elles auraient été condamnées à 180 euros d’amende. Un ancien élu du gouvernement ose dénoncer cela en ces mots : "Voici les réalités de la Russie de Poutine". Depuis huit jours, les manifestations se succèdent à Moscou. Elles sont interdites et sévèrement réprimées. Hier soir, le 2 mars, une activiste née en 1945 a été arrêtée. Les images de son arrestation ont fait le tour du monde entier. Les manifestants pourront bientôt être considérés comme extrémistes, un crime passible de 8 à 15 ans de prison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.