Guerre en Ukraine : à Kiev, les habitants se préparent au pire

Publié
Guerre en Ukraine : à Kiev, les habitants se préparent au pire
Article rédigé par
A. Bouleis, D. Olliéric, B. Vignais, G. Vaudry - France 2
France Télévisions

Alors que les Russes se rapprochent de plusieurs grandes villes, la capitale ukrainienne Kiev tient toujours malgré de nombreux bombardements. La situation se complique pour les habitants, car la nourriture commence à manquer, jeudi 3 mars.

À Kiev, une colonne de fumée noire s’élève au loin, jeudi 3 mars. Un immeuble de bureaux vient d’être frappé à côté d’un aéroport. La pression s’accroît autour de la capitale ukrainienne. Kiev se barricade. Les habitants qui s’aventurent dehors doivent faire la queue devant les rares commerces ouverts. Dans les supermarchés, les rayons ont été vidés. Il n’y a plus de viande, plus de légumes, les produits frais ont disparu des étals et les clients cherchent ce qu'il reste.

"On est inquiets à cause du manque de nourriture"

"On est inquiets à cause de la guerre, à cause du manque de nourriture, à cause de la menace nucléaire, c’est une ville assiégée", déplore une Ukrainienne. Le métro de la ville est aussi fréquenté qu’en heure de pointe, les familles se terrent pour se protéger. La vie continue sous terre, comme pour des mamans qui ont accouché dans les entrailles d’un hôpital de Kiev.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.