Coup d'Etat au Burkina Faso

Résumé de la rubrique

A moins d'un mois d'une élection présidentielle cruciale au Burkina Faso, des militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) retiennent en otage, jeudi 17 septembre, le président intérimaire du pays et son Premier ministre, à Ouagadougou. Le RSP était la garde personnelle de l'ancien président Blaise Compaoré, chassé par la rue en octobre 2014.

Les institutions ont été "dissoutes", a annoncé un militaire lors d'une intervention télévisée. Le président de l'assemblée de transition a dénoncé un "coup d'Etat"