Marseille : une jeune fille de 17 ans meurt dans une fusillade, la piste du règlement de comptes privilégiée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Marseille : une jeune fille de 17 ans meurt dans une fusillade, la piste du règlement de compte privilégiée
France 2
Article rédigé par
A.Lay, P-J.Perrin, N.Thevenot - France 2
France Télévisions

Une voiture a été criblée de balles, jeudi 8 juillet dans la nuit, dans une commune du nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). Un homme assis du côté passager aurait été visé, mais c'est une jeune fille de 17 ans qui était sur la banquette arrière qui a été touchée. Elle est décédée. 

Le drame s'est noué près d'un lotissement tranquille, dans une commune limitrophe des quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). Le jeudi 8 juillet, peu avant minuit, deux hommes cagoulés tirent sur un véhicule avec une kalachnikov et un fusil à canon scié. À leur arrivée, les forces de l'ordre découvrent une voiture criblée de balles. À l'intérieur, il y avait trois personnes : une jeune fille de 17 ans à l'agonie, qui décédera quelques heures plus tard, une conductrice en état de choc, et un homme de 21 ans blessé à l'épaule.

Une autre fusillade dans le 11ème arrondissement de Marseille

La fusillade a eu lieu devant le domicile d'un homme - quelques heures plus tôt, ses enfants jouaient sur le lieu même du drame. D'après les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme blessé était la cible de la fusillade. Connu des services de police, il serait venu rendre une somme d'argent. "Ces jeunes-là sont prêts à tout pour gagner une manne financière hallucinante, on parle de plusieurs centaines de milliers d'euros", explique Rudy Manna, secrétaire déparemental du syndicat Alliance Police. Les auteurs des faits ont pris la fuite.

Une autre fusillade a eu lieu dans le 11ème arrondissement de Marseille vers 17 heures, vendredi 9 juillet. La victime, un homme touché d'une balle au thorax, est morte, selon la police. "La piste du règlement de comptes n'est pas privilégiée, l'origine pourrait être un différend familial", précise la journaliste Alexandra Lay, en direct pour le 20 Heures de France 2. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.