Réouverture des discothèques : le retour de la fête, sous conditions

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Réouverture des discothèques : le retour de la fête, sous conditions
France 2
Article rédigé par
T.Paga, M.Beaudouin, D.Ruaux - France 2
France Télévisions

Alors que l'épidémie de Covid-19 connait un début de réveil à cause du variant Delta, les boîtes de nuit vont pouvoir rouvrir, vendredi 9 juillet. Mais pour beaucoup de patrons, les mesures sanitaires virent au casse-tête. Reportage dans la Manche. 

Jeudi 8 juillet, les boîtes de nuit se sont préparées pour la soirée de l'année, après 16 mois de fermeture. La jauge maximale autorisée est de 75%, et un pass sanitaire doit être exigé à l'entrée. Le patron du Milton, près de Saint-Lô (Manche), avait commandé 1 500 tests antigéniques pour les oublis, qui se révèleront inutiles. "Ce midi, le couperet est tombé, il faut un système informatique pour faire le relais, pour créer le QR code, et ce système-là est bouclé la nuit et ne pourra fonctionner. L'inégalité de traitement, la torture psychologique, on l'a vie jusqu'au bout", s'agace Mathieu Lebrun.

Une réouverture dans la douleur

Le patron n'avait plus de revenus depuis 11 mois. Il avait dû retourner à son premier métier, vendeur de voitures. Vendredi 9 juillet, il ouvrira dans la douleur : le Milton est la seule discothèque à rouvrir dans tout le département de la Manche. "Je veux prouver qu'on n'est pas dangereux, on a même un rôle important, si on est fermés, la fête aura lieu ailleurs", estime-t-il. Son entreprise a perdu 100 000 euros cette année, et le patron a investi 100 000 euros de plus pour la réouverture. Et le variant Delta pourrait encore gâcher la fête. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.