Résumé de l'élection

Les habitants de Marols se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 pour les municipales. Lors du premier tour des élections municipales, 62,84 % des citoyens ont voté. En 2014, ils étaient 69,91 %. On remarque ainsi une baisse de -7,07 points. La participation dans le département de la Loire a baissé depuis le scrutin précédent. Elle était de 69,66 %, contre 50,71 % cette année.

Afin qu'un candidat soit à même de devenir membre du conseil municipal, il se doit de tenir compte des deux critères suivants : avoir emporté au moins 50 % des suffrages et avoir rassemblé plus du quart des inscrits.

1er tour des élections municipales 2020 à Marols : quels sont les scores ?

Les résidents de Marols (42) savent donc à présent qui seront les 11 conseillers municipaux de la ville, puisque ceux-ci ont déjà été choisis dès le premier tour des élections municipales 2020. Ce sont Marc Chautan et Pascal Guillot qui sortent gagnant lors du premier tour des municipales avec 76,49 % des votes. Fort d'un résultat de 75,57 %, on trouve Christian Monier en troisième place du palmarès des candidats au premier tour. André Soulier (74,19 %), Michaël Berger (72,81 %), Jérôme Auzel (72,35 %), Marilyn Courtial (71,42 %), Daniel Dubost (65,43 %), Marie-Noëlle Dubost (64,97 %), Marie-Hélène Poyet (64,97 %) et Pierre-Yves Pugniere (63,13 %) ont réussi à fédérer les électeurs, comme en témoigne leur score assez élevé.

Le prochain maire doit maintenant être désigné par et parmi les membres du conseil municipal.

Résultats Marols

Abstention : 37.16% Participation : 62.84%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Marc CHAUTAN, , 76.49%, 166 votes

    Élu·e



    Marc CHAUTAN

    76.49 %

    166 votes

  • 2, Pascal GUILLOT, , 76.49%, 166 votes

    Élu·e



    Pascal GUILLOT

    76.49 %

    166 votes

  • 3, Christian MONIER, , 75.57%, 164 votes

    Élu·e



    Christian MONIER

    75.57 %

    164 votes

  • 4, André SOULIER, , 74.19%, 161 votes

    Élu·e



    André SOULIER

    74.19 %

    161 votes

  • 5, Michaël BERGER, , 72.81%, 158 votes

    Élu·e



    Michaël BERGER

    72.81 %

    158 votes

  • 6, Jérôme AUZEL, , 72.35%, 157 votes

    Élu·e



    Jérôme AUZEL

    72.35 %

    157 votes

  • 7, Marilyn COURTIAL, , 71.42%, 155 votes

    Élu·e



    Marilyn COURTIAL

    71.42 %

    155 votes

  • 8, Daniel DUBOST, , 65.43%, 142 votes

    Élu·e



    Daniel DUBOST

    65.43 %

    142 votes

  • 9, Marie-Noëlle DUBOST, , 64.97%, 141 votes

    Élu·e



    Marie-Noëlle DUBOST

    64.97 %

    141 votes

  • 10, Marie-Hélène POYET, , 64.97%, 141 votes

    Élu·e



    Marie-Hélène POYET

    64.97 %

    141 votes

  • 11, Pierre-Yves PUGNIERE, , 63.13%, 137 votes

    Élu·e



    Pierre-Yves PUGNIERE

    63.13 %

    137 votes

  • 12, Gérard GUERES, , 38.7%, 84 votes



    Gérard GUERES

    38.7 %

    84 votes

  • 13, Priscilla BONNELLE, , 30.87%, 67 votes



    Priscilla BONNELLE

    30.87 %

    67 votes

  • 14, Noël DESURMONT, , 28.11%, 61 votes



    Noël DESURMONT

    28.11 %

    61 votes

  • 15, Jacques DUPERCHY, , 28.11%, 61 votes



    Jacques DUPERCHY

    28.11 %

    61 votes

  • 16, Ludivine CHAPUT, , 25.34%, 55 votes



    Ludivine CHAPUT

    25.34 %

    55 votes

  • 17, Pierre RAYET, , 25.34%, 55 votes



    Pierre RAYET

    25.34 %

    55 votes

  • 18, Lionnel THÉVENET, , 24.42%, 53 votes



    Lionnel THÉVENET

    24.42 %

    53 votes

  • 19, Jonathan CHAUME, , 23.96%, 52 votes



    Jonathan CHAUME

    23.96 %

    52 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 409 habitants
  • 366 inscrits
  • Votants230 inscrits 62.84%
  • Abstentionnistes136 inscrits 37.16%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Marols : le contexte politique des élections municipales

Les 15 et 22 mars 2020, les communes françaises doivent préparer des élections afin de voter pour leurs nouveaux conseillers municipaux. À l'inverse des communes de plus de 1 000 habitants, les citoyens ne votent ici pas pour une liste, mais pour un ou plusieurs candidats qui auront impérativement procédé au dépôt de leur candidature.

Qui allons-nous retrouver à Marols, pour les Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des Municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats qui suivent. Jérôme Auzel sera dans la course pour les élections. Michaël Berger, Priscilla Bonnelle, Ludivine Chaput, Jonathan Chaume, Marc Chautan, Marilyn Courtial, Noël Desurmont, Daniel Dubost, Marie-Noëlle Dubost, Jacques Duperchy, Gérard Gueres, Pascal Guillot, Christian Monier, Marie-Hélène Poyet, Pierre-Yves Pugniere, Pierre Rayet, André Soulier et Lionnel Thévenet sont également candidats à la mairie.
À noter : afin d'être élus au premier tour, les candidats auront l'obligation d'atteindre une majorité absolue, à condition que plus du quart des habitants inscrits sur les listes électorales aient voté en leur faveur. Pour être élus lors de l'éventuel second tour et prendre l'un des 11 sièges à pourvoir, ceux-ci devront remporter une majorité relative.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Marols ?

Les 15 et 22 mars 2020, les élections municipales 2020 auront lieu ! C'est le moment pour la ville de Marols de constituer un nouveau conseil municipal. Pour glisser un vote dans l'urne, plusieurs conditions doivent être remplies. On doit être français ou originaire d'un pays membre de l'Union européenne, habiter ou s'acquitter de ses impôts dans la commune concernée, être majeur et être inscrit sur les listes électorales françaises.

Quelles étaient les tendances des précédentes Municipales ?

C'est un scrutin plurinominal avec panachage qui régit les élections municipales, pour les municipalités de moins de 1000 habitants seulement. Dans ces communes, les électeurs peuvent voter pour plusieurs candidats en même temps et sont libres d'élire des membres de deux listes différentes.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, ont été élus 11 membres du conseil municipal de la ville de Marols. Jean Pierre Dubost et Gilles Dumas avaient pour devoir d'administrer les Marolais. Ils étaient assistés par Jean-Claude Civard, Denis Cheret, Catherine Faure, Cédric Brossier mais aussi Baptiste Chomette et Gisèle Fuvel.
Avec une liste comptant 331 noms, peu d'électeurs sont allés aux urnes (124 d'entre eux). Cette participation était de 84,76 % lors des élections municipales de 2008. On remarque ainsi aisément une forte baisse.

Peut-on observer une continuité entre cette élection et les suivantes ?

Depuis les dernières Municipales, il y a eu plusieurs élections. Entre-temps, les élections présidentielles se sont déroulées en 2017. Dans la commune de Marols, les votes concernant le premier tour des Présidentielles de 2017 étaient différents de ceux recensés à l'échelle nationale.
À noter que Marine Le Pen (Front national) d'une part, et Emmanuel Macron (En marche !) d'autre part ont obtenu de bons résultats au premier tour : 21,55 % et 21,2 %, devant François Fillon (Les Républicains) avec 20,85 % des votes à son actif. Au deuxième tour, enfin, c'est Emmanuel Macron qui est sorti majoritaire (66,4 %). Les habitants de Marols ont été 281 à venir voter pour le second tour.
Les élections européennes 2019 se sont avérées bénéfiques pour l'Union de la Droite et du Centre (22,66 % des suffrages) tout comme pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (21,67 %).

Marols : les données clefs

Écologie, mobilité, accès aux soins... tels sont les principaux enjeux socio-économiques au cœur des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Marols.

Quelles sont les particularités des résidents de la commune de Marols ?

Marols, avec ses 416 habitants, est une ville de la Loire. Marols fait partie de la Communauté d'Agglomération Loire Forez Agglomération dont le but est d'assurer le lien entre les communes voisines, telles que Sauvain, Montverdun ou bien Apinac. Si 19,03 % des Marolais ont entre 55 et 64 ans, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans. Les résidents sont donc peu âgés. 0,73 %, c'est la part d'immigrés résidant à Marols. Un chiffre peu élevé.

Emploi, immobilier, revenus... Comment vit-on à Marols ?

Voici des statistiques sur le marché du travail à Marols. Ce petit village est principalement habité par des professions intermédiaires et ouvriers qui constituent 66,50 % de sa population active (plus de 204 Marolais sont actifs, soit 49,51 %). Les femmes représentent plus de la moitié des résidents marolais à la recherche d'un travail. Les résidents percevant des allocations forment environ 11 % des citoyens.
Les Marolais touchent un revenu plus élevé que la moyenne nationale (20 000 € par an en France en 2014, par rapport à 22 007 € par an à Marols en 2016).
Les chiffres de l'immobilier marolais sont assez significatifs, comme vous pouvez le constater. Dans la commune marolaise, les logements les plus populaires chez les locataires sont les maisons non HLM de 4 pièces (moins de 5 %) et les maisons non HLM de 3 pièces (moins de 3 %). Les propriétaires sont environ 22 % à investir dans une maison de 5 pièces et un peu moins du quart dans une maison de 6 pièces.

Comment qualifier le cadre de vie au sein de la ville de Marols ?

Dans la ville de Marols, les infrastructures (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu. Il y a 79 enfants, âgés de ​0 à 15 ans à Marols, et donc un assez grand nombre de familles (par rapport au nombre total de résidents), et on trouve ​1 établissement scolaire dans la commune.
En plus des infrastructures, notez que le taux de pollution est parfois évalué via la qualité de l'air ou de l'eau. La vérification microbiologique ​et physico-chimique de l'eau a permis de voir que sur ces deux plans : la qualité de l'eau s'avère à 50 % conforme d'après L'observatoire national de l'eau.