← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Bretagne

Résumé du premier tour

Les citoyens de Bretagne ont été invités à voter le 15 mars 2020 dans le cadre des élections municipales. En 2014, la participation lors du premier tour des municipales atteignait 81,05 %. Elle était cette année de 65,93 %, ce qui correspond à une baisse (-15,12 points) du taux de participation. Le taux de participation dans le département de l'Indre a baissé par rapport au scrutin précédent. Il était de 76,64 %, contre 62,79 % cette année.

Afin de devenir conseiller municipal, un candidat doit réaliser les résultats suivants : plus de 50 % des voix et au moins 25 % des votes des inscrits.

Scores du premier tour des élections municipales 2020 : qui est en tête à Bretagne ?

À Bretagne (36), les jeux sont donc faits dès le premier tour pour ces municipales 2020 étant donné que les 11 places du conseil ont déjà toutes été emportées. Jean-Philippe Charbonnier est arrivé en première place du 1er tour des élections municipales en remportant 91,37 % des suffrages exprimés. Les chiffres nous enseignent que Thierry Dubois et Jonathan Duterde obtiennent le soutien de 89,65 % des votants. Gislain Mouzé (86,20 %), Jérémie Robinet (86,20 %), Catherine Chartin (84,48 %), Astrid Foucault (81,03 %), Christophe Nau (81,03 %), Claudette Secheresse (81,03 %), Francis Moreau (79,31 %) et Hugues Foucault (74,13 %), qui ont réalisé un résultat élevé suite à ce tour, se sont garanti un siège au conseil municipal.

Le prochain maire sera nommé parmi les membres du conseil municipal fraîchement élus, mais également par ceux-ci.

Résultats du premier tour - Bretagne

Abstention : 34.07% Participation : 65.93%

Résultats détaillés du tour 1

  • Jean-Philippe CHARBONNIER, 91.37%



    Jean-Philippe CHARBONNIER

    91.37 %

    53 votes

  • Thierry DUBOIS, 89.65%



    Thierry DUBOIS

    89.65 %

    52 votes

  • Jonathan DUTERDE, 89.65%



    Jonathan DUTERDE

    89.65 %

    52 votes

  • Gislain MOUZÉ, 86.2%



    Gislain MOUZÉ

    86.2 %

    50 votes

  • Jérémie ROBINET, 86.2%



    Jérémie ROBINET

    86.2 %

    50 votes

  • Catherine CHARTIN, 84.48%



    Catherine CHARTIN

    84.48 %

    49 votes

  • Astrid FOUCAULT, 81.03%



    Astrid FOUCAULT

    81.03 %

    47 votes

  • Christophe NAU, 81.03%



    Christophe NAU

    81.03 %

    47 votes

  • Claudette SECHERESSE, 81.03%



    Claudette SECHERESSE

    81.03 %

    47 votes

  • Francis MOREAU, 79.31%



    Francis MOREAU

    79.31 %

    46 votes

  • Hugues FOUCAULT, 74.13%



    Hugues FOUCAULT

    74.13 %

    43 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 150 habitants
  • 91 inscrits
  • Votants60 inscrits 65.93%
  • Abstentionnistes31 inscrits 34.07%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Emmanuel Macron est-il "cuit" ? : la théorie du "trou de souris" pour 2022

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Bretagne : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 permettent aux communes françaises de voter pour leurs nouveaux conseillers municipaux. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, il sera question d'élire non pas une liste, à l'inverse des villes plus peuplées, mais directement des candidats parmi ceux ayant soumis leur candidature.

Qui, à Bretagne, se présente pour les Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats qui suivent. Candidat à sa réélection, le maire actuel de Bretagne est Hugues Foucault. De plus, Jean-Philippe Charbonnier est candidat. À l'issue des précédentes municipales de 2014, il avait obtenu un siège au conseil municipal. Également dans les candidatures officielles, celles de Catherine Chartin, Thierry Dubois, Jonathan Duterde, Astrid Foucault, Francis Moreau, Gislain Mouzé, Christophe Nau, Jérémie Robinet et Claudette Secheresse.

Il est nécessaire de rappeler qu'une élection peut se conclure dès le premier tour, si le candidat remporte la majorité absolue et si au minimum un quart des citoyens enregistrés sur les listes électorales lui ont attribué leurs votes. Dans l'hypothèse d'un second tour, la majorité relative devra être atteinte afin qu'un candidat soit élu et puisse accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Bretagne : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les habitants de Bretagne mettront à profit leur droit de vote, dans le cadre des élections municipales 2020, pour désigner le nouveau conseil municipal, les 15 et 22 mars 2020. Pour participer à ces élections, avoir atteint la majorité est un critère requis. D'autres conditions sont à remplir pour prendre part au vote : on doit être inscrit sur les listes électorales françaises, être français ou ressortissant d'un pays membre de l'UE et habiter ou payer ses impôts dans la commune concernée.

Retour sur la période des Municipales 2014

C'est un scrutin plurinominal avec panachage qui s'applique, lors de ces élections municipales, aux villes de moins de 1000 habitants. Cela signifie que les électeurs choisissent plusieurs candidats à la fois et peuvent également voter pour des membres de deux listes différentes.
Au jour du 23 mars 2014, les élections ont permis à 11 membres de prendre place au conseil municipal de Bretagne, dès le soir du premier tour. Les Bretons avaient laissé à Jean-Luc Duchat, Amélie Ramain et Mireille Gaultier le soin de gérer leur municipalité. Serge Senon, Jérémy Herve, Francis Moreau, Catherine Chartin mais aussi Gislain Mouzé et Jean-Philippe Charbonnier étaient chargés, dans le même temps, de les épauler.
Au moment des élections, 77 voix ont été comptabilisées alors que la liste électorale comptait 95 inscrits au total. Cela démontre que de nombreux citoyens étaient venus pour voter. Or, en 2008, les Municipales avaient vu leur participation s'élever à 85,37 %. Par conséquent, on constate une forte baisse du taux de participation.

Est-il envisageable que cette tendance ait été présente aux derniers scrutins ?

Les électeurs sont retournés aux urnes plusieurs fois depuis les précédentes élections municipales. De fait, les Présidentielles se sont déroulées en 2017. À Bretagne, les résultats recensés au premier tour des élections présidentielles de 2017 se sont révélés être différents de ce qui a été enregistré dans toute la France.
Durant le premier tour, ce sont d'abord Marine Le Pen (Front national) puis François Fillon (Les Républicains) qui ont terminé en tête avec respectivement 51,95 % et 14,29 % des suffrages exprimés, suivis de près par Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) qui a obtenu 10,39 % des votes. Au deuxième tour, Marine Le Pen s'est classée en tête avec 70,42 % des votes des résidents de Bretagne. 84 Bretons sont allés voter pour le second tour des Présidentielles de 2017 (88,42 %) et la participation en 2012 était de 94,68 %. On remarque donc une baisse assez similaire à l'évolution observée au niveau du pays (-5,8 points).
Aux Européennes de 2019, Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a remporté un résultat de 47,17 % des voix. Par ailleurs, Europe Écologie a obtenu 9,43 % des votes.

Bretagne : les données clefs

Avant de se rendre aux bureaux de vote lors des élections municipales (15 et 22 mars 2020), il peut être enrichissant pour les citoyens de Bretagne de se pencher sur les objectifs socio-économiques de leur commune.

Tout ce qu'il y a à savoir concernant le profil des résidents de Bretagne

Bretagne est une commune de l'Indre, elle compte 147 habitants. Bretagne côtoie des villes et villages comme Villegongis, Brion ou Vineuil au sein de la Communauté de Communes de la Région de Levroux. Les Bretons demeurent peu âgés dans l'ensemble : la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans et 19,10 % des personnes entre 15 et 24 ans. Bretagne compte une quantité peu élevée d'immigrés : 1,32 % de sa population.

Emploi, logement et revenus : assurent-ils un niveau de vie confortable à Bretagne ?

Avec les chiffres qui suivent, vous disposez d'une vision détaillée de l'offre d'emploi à Bretagne. Les ouvriers et employés sont très représentés parmi la population active de Bretagne (60 %). Plus généralement, les Bretons en activité, qui sont au nombre de 76, constituent 49,01 % des habitants de la commune. Plus de la moitié des chômeurs issus de la population bretonne en âge de travailler sont des hommes. Les chômeurs représentent 12 % de la population.
En 2016, le revenu médian des Bretons était similaire à la moyenne nationale de 2014, avec 19 585 € par an à Bretagne, contre plus de 20 000 € par an en France en 2014.
On a tendance à penser qu'une commune est riche quand ses habitants sont, majoritairement, propriétaires d'une grande maison. Qu'en est-il à Bretagne ? Les locations sont de moins de 4 % pour les maisons non HLM de 5 pièces et d'environ 2 % pour les maisons HLM de 4 pièces sur le marché breton. Les propriétaires sont respectivement un peu plus du quart à choisir une maison de 6 pièces et environ 27 % à acheter une maison de 4 pièces.

Bretagne et qualité de vie vont-ils de pair ?

Les équipements manquent un peu à Bretagne pour satisfaire les attentes de ses habitants. On recense 44 enfants, âgés de 0 à 15 ans, dans la ville de Bretagne.
Afin de comprendre le taux de pollution ambiant, on relève les indices de qualité de l'eau ou de l'air. D'après L'observatoire national de l'eau, l'eau à Bretagne se révèle conforme à 100 % tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique​.