Résultats des élections : Coings

Accédez au détail des résultats dans votre région, votre département ou à celui des deux élections dans votre commune

Élections régionales et départementales à Coings (36130) en 2021

Dernière mise à jour : mardi 20 avril 2021

Qui seront les conseillers des 822 résidents de Coings ? Verdict à l'issue des élections régionales et départementales, qui se dérouleront en juin. Pour rappel, l'État a décidé le report des élections prévues en mars dans toutes les communes de France en raison de l'épidémie de coronavirus.

Pour quels candidats les habitants de Coings ont-ils voté aux élections régionales 2015 ?

Pour les élections régionales, le dernier vote s'est déroulé les 6 et 13 décembre 2015. Arrivé premier à Coings, Philippe LOISEAU (FN) s'est fait devancer au niveau de la région par François BONNEAU (LUG) et n'est sorti que troisième. Les scores se chiffrent à 37,76 % des votes face à 35,42 %. En 2015, dans le Centre-Val de Loire, l'Union de la Gauche s'était donc vue allouer 35,42 % des voix. L'Union de la Droite avait gagné 34,58 % des suffrages. À voir de quelle façon ces nouvelles élections modifieront (ou non) la donne.

Concernant le Front National, il était arrivé troisième aux élections régionales, en 2015, en emportant 30 % des voix, soit 17 sièges. Nul doute qu'il tentera de se positionner au mieux lors de ces nouvelles élections. Au cours de ce scrutin, les 77 conseillers régionaux du Centre-Val de Loire seront désignés.

La moitié des sièges sont attribués à la liste en tête des votes au premier tour ou arrivée en tête au second, et la moitié restante sera distribuée, proportionnellement, entre l'intégralité des listes ayant remporté plus de 5 % des voix.

Élections départementales 2015 : quelle était la précédente tendance politique à Coings ?

Le binôme composé de Mme BELLUROT Nadine et M. BRUN Michel (LUD) a obtenu la majeure partie des suffrages à Coings en 2015. Le même binôme (Union de la Droite) a été élu dans le canton de Levroux.

Au niveau de l'Indre, les citoyens avaient privilégié l'Union de la Droite, en lui octroyant 14 sièges au conseil départemental. Le Parti Socialiste avait décroché 4 sièges. L'élection de cette année permettra peut-être aux partis majoritaires de poursuivre leur élan. Pour mémoire, ce vote a pour but de nommer les 26 conseillers départementaux de l'Indre, qui se divise en 13 cantons.

Article à la une des élections

40e anniversaire de l'élection de François Mitterrand : un rassemblement socialiste au Creusot

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections