← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Montréal

Les électeurs de la commune sont allés voter pour les municipales qui se sont tenues à Montréal le 15 mars 2020. Possible résultat de l'épidémie de coronavirus, on note que pour ces élections, la ville enregistre un taux de participation de seulement 42,29 %. La participation des habitants du Gers a baissé en comparaison avec celle de l'élection précédente (80,50 % contre 67,84 % cette année).

La liste ayant dominé à l'issue du premier tour peut constituer la moitié du conseil municipal, dans le cas où elle a été élue à la majorité absolue. De plus, elle partage le reste des sièges avec les autres listes ayant remporté au moins 5 % des suffrages.

Élections municipales 2020 à Montréal : qui sort gagnant au 1er tour ?

Plus de suspense à Montréal (32), étant donné que les 15 membres du conseil municipal ont donc déjà été élus dès le 1er tour des élections municipales 2020. C'est Gérard Bezerra qui, fort de 100 % des voix, arrive en première position, lors du 1er tour des élections municipales. 15 de ses candidats ont été élus.

Parmi les citoyens de ce village, 7,71 % ont opté pour le vote blanc. Plusieurs bulletins de vote - 13,83 % exactement - étaient, en outre, invalides.

Il est désormais temps pour les nouveaux conseillers municipaux de désigner le prochain maire parmi eux.

Résultats Montréal

Abstention : 57.71% Participation : 42.29%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Montréal

Les 15 et 22 mars 2020, les 1168 habitants de Montréal devront désigner les membres du conseil municipal de leur commune. Tous les candidats de la ville de Montréal sont affichés sur cette page.

Qui, à Montréal, est candidat pour les Municipales 2020 ?

Si les candidatures à étaient admises dans les préfectures jusqu'au 27 février, seule une liste s'est enregistrée à Montréal : Gérard Bezerra, maire en fonction de Montréal, est candidat à sa réélection. Il se présente avec la liste REUNIS POUR MONTREAL.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Montréal ?

Les résidents de Montréal iront aux bureaux de vote, les 15 et 22 mars 2020, pour élire le nouveau conseil municipal, dans le cadre des élections municipales 2020. Les Français ou les ressortissants d'un pays de l'UE, qui s'acquittent de leurs impôts ou habitent dans la municipalité, qui ont au moins 18 ans et qui sont inscrits sur les listes électorales françaises sont invités à se rendre aux urnes pour cette élection.

Mise en contexte de ces élections municipales : zoom sur 2014

Les votes des 23 et 30 mars 2014 avaient choisi les membres du conseil municipal de Montréal, au moyen d'un scrutin proportionnel de liste.
Montréal était alors une commune de droite, comme la majorité des villes françaises. Par un résultat de 65,66 %, la liste LISTE D'UNION REPUBLICAINE ET DEMOCRATIQUE POUR LE PROGRES ECONOMIQUE ET SOCIAL DE MONTREAL (liée à l'Union pour un Mouvement Populaire) avait gagné le premier tour et donc obtenu 13 sièges, sur un ensemble de 15. Nuançant la tendance que nous avons évoquée, la liste MONTREAL, UNE VOLONTE D'AVENIR fut battue. Avec sa seconde place au scrutin, elle récoltait 2 sièges au conseil.
Généralement, le taux de participation pendant les élections municipales est assez élevé. Celui-ci était en baisse, passant de 84,62 % en 2008 à 81,97 % lors du dernier scrutin.

Une évolution déjà présente aux précédentes élections ?

Une analyse comparative des élections présidentielles de 2017 en regard des tendances d'aujourd'hui met en lumière un choix identique des citoyens. Le jour du premier tour, le 23 avril 2017, le dépouillement a donné François Fillon (Les Républicains) favori avec 24,4 % des suffrages exprimés, devant Marine Le Pen (Front national) qui a collecté 21,42 % des votes. Emmanuel Macron (En marche !) a, quant à lui, emporté 20,99 % des voix. Au deuxième tour, les habitants de Montréal ont fait leur choix et voté à 62,38 % en faveur d'Emmanuel Macron. La participation des habitants de Montréal au second tour était de 81,08 %, soit 720 habitants. À titre de comparaison, ils étaient 88,95 % en 2012.
Les élections européennes de 2019 ont été l'opportunité pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) de se démarquer avec un score de 22,34 %. La liste La République en Marche avec Renaissance a, quant à elle, emporté 19,36 % des suffrages.
On en apprendra davantage sur l'importance de cette évolution au moment des élections municipales 2020.

Montréal : les données clefs

Avant de se rendre aux bureaux de vote lors des élections municipales (15 et 22 mars 2020), il peut être enrichissant pour les citoyens de Montréal de se pencher sur les enjeux socio-économiques de leur municipalité.

Que sait-on des personnes vivant à Montréal ?

Montréal se trouve dans le Gers et recense 1 168 résidents. Cazeneuve, Condom ou également Beaumont, comptent parmi les communes qui se sont jointes à la Communauté de Communes de la Tenarèze avec Montréal. La majorité de la population a entre 25 et 54 ans et les résidents entre 55 et 64 ans représentent 29,12 % de la population. Les habitants sont en conséquence peu âgés. Assez conséquente, la proportion d'immigration atteint 8,23 % à Montréal.

Activité, immobilier, revenus... Comment vit-on à Montréal ?

Les chiffres de l'emploi sont un excellent indicateur du niveau de vie des habitants de Montréal. Voici le taux d'activité des Montréalais : près de 470 habitants travaillent, c'est-à-dire 42,37 % de la population. Les professions intermédiaires et employés constituent 55,68 % des actifs. Les personnes à la recherche d'un travail forment plus de 10 % des résidents montréalais. Les femmes sont surreprésentées (plus de la moitié).
Si l'on considère le revenu médian en France en 2014, les Montréalais profitent d'un niveau de vie similaire à la moyenne nationale. En effet d'après les chiffres de 2014, le revenu médian français s'élevait à environ 20 000 € et sur l'année 2016 le revenu médian des Montréalais était de 18 515 €.
Le marché immobilier d'une commune est également un bon marqueur de son attractivité et du niveau de vie en général. Avec plus de 4 % de la demande pour les maisons non HLM de 4 pièces et plus de 3 % pour les maisons non HLM de 3 pièces, ces types d'habitations sont les plus loués à Montréal. Le choix des propriétaires se porte sur une maison de 4 pièces à environ 21 % et sur une maison de 6 pièces à environ 22 %.

Et concernant la qualité de vie à Montréal ?

Les infrastructures sont assez nombreuses à Montréal pour répondre aux besoins de ses habitants. On compte, dans la ville, peu de familles (par rapport au nombre total de résidents), avec 129 enfants, âgés de ​0 à 15 ans ainsi que ​ 1 établissement scolaire.
Il est important d'évaluer l'éventuelle pollution environnante pour juger de la qualité de vie offerte par une commune. Que savons-nous sur la qualité de l'eau ? On peut affirmer qu'elle est à 100 % conforme d'après L'observatoire national de l'eau. Et cela sur le plan microbiologique ​et physico-chimique ​.