Consommation : à l'approche de Noël, le paiement fractionné séduit les clients frappés par l'inflation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Consommation : à l'approche de Noël, le paiement fractionné séduit les clients frappés par l'inflation
Consommation : à l'approche de Noël, le paiement fractionné séduit les clients frappés par l'inflation Consommation : à l'approche de Noël, le paiement fractionné séduit les clients frappés par l'inflation (France 2)
Article rédigé par France 2 - M.Damoy, B.Briffaut, L.-A.Delaune, E.Maizy, T.Breton, F.Decominck, E.Jarlot
France Télévisions
France 2
Selon une étude, 28% des Français sondés envisagent de payer leurs cadeaux en plusieurs fois. Cette année encore, l'inflation va peser lourd sur les budgets pour les cadeaux et préparatifs de Noël. Attention néanmoins à ne pas se surendetter.

Cette année encore, l'inflation va peser lourd sur les budgets pour Noël. À Bordeaux (Gironde), une retraitée a choisi d'opter pour le paiement fractionné. Une étudiante n'a, de son côté, pas osé sauter le pas. Le budget pour les cadeaux et préparatifs de Noël est revu à la baisse cette année : -10%, soit 369 euros en moyenne, d'après Harris Interactive. 

Mais selon une étude de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), 28% des Français sondés envisagent de payer leurs cadeaux en plusieurs fois. Chez les moins de 35 ans, ils sont mêmes 43% à y penser pour étaler la dépense au maximum.

Une tendance récurrente depuis la crise sanitaire

Toutes les enseignes se mettent au paiement fractionné, en boutique ou sur Internet. Une tendance devenue récurrente depuis la crise sanitaire. "Dans le cadre des différentes études, on a plutôt l'impression qu'on est face à des Français qui avaient prévu initialement le montant de leurs dépenses, et qui allaient de toute façon les faire. S'ils peuvent payer en trois ou quatre fois sans frais, c'est d'autant mieux, nous disent-ils", indique Jean-Daniel Lévy, directeur délégué d'Harris Interactive France. 

Attention cependant, car le paiement fractionné n'est pas toujours sans frais, et gare au surendettement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.